3 mai à Gagnoa, Franck Ettien, journaliste : « il faut encourager la décentralisation de certaines activités de l’Unjci »

|294 vues |
La célébration de la liberté de la presse a connu une ferveur particulière à Gagnoa. (DR)

A l’initiative de l’Association des journalistes et agents des média du Goh, la 26ème journée mondiale de la liberté de la presse n’est pas passée inaperçue dans la localité. Franck Ettien, journaliste à Le Rassemblement, a effectué le déplacement d’Abidjan pour être au côté de ses confrères de région. Il représentait le secrétaire général du Syndicat national des professionnels  de la presse de Côte d’Ivoire.

 

Une grande première. La célébration de la journée mondiale de la liberté de la presse ne s’est pas limitée à Abidjan.  À Gagnoa, dans la région du Goh, les membres de  l’Association des journalistes et agents des média du Goh ont marqué le coup. Ce, à travers une procession suivie d’une conférence autour du thème « journalisme et élections en période de désinformation.  La conférence a été  animée par Emmanuel Grattié – Lavry, ex-présentateur du JT sur la chaîne de la télévision nationale. 

Intervenant au nom du secrétaire général du Synappci (Syndicat national des professionnels de la presse de Côte d’Ivoire), le journaliste  Franck Ettien, a encouragé l’initiative de ses confrères. « Il faut encourager la décentralisation de certaines activités de l’Unjci », félicite-t-il. La journée internationale de la presse se déroule autour du la question du journalisme à l’ère de la désinformation.

Justice Vero

Lemediacitoyen.com

Lire aussi:
Accès à l’eau potable, une menace plane, la mise en garde d’un écrivain

Email


*