PSDI : le parti de la diaspora ?

Docteur Coulibaly Dinignako président du Parti des Socio-Démocrates Ivoiriens-PSDI-

    C’était sympathique le diner-débat organisé par le nouveau-né des partis politiques ivoiriens. Samedi dernier dans un resto-bowling de Joinville-le-Pont dans le département du Val-de-Marne en région Île-de-France, le parti des socio-démocrates ivoiriens a convié des journalistes, ses militants et de nombreux invités à partager ensemble au cours d’un copieux repas, sa vision sur la Cote d’Ivoire.

    Le 8 aout 2022, le parti des socio-démocrates ivoiriens a vu le jour à la bibliothèque nationale à Abidjan devant une foule immense. Le docteur Coulibaly Dinignako en a été élu président de ce parti. Présenté aux journalistes par Daniel Yosso le vice-président en charge de la diaspora, le docteur Dinignako a entretenu l’auditoire sur la vision du PSDI.

    Avant de rentrer dans le vif du sujet, le patron du PSDI a souligné la « discordance » entre la diaspora et les locaux sur le plan politique. Pour lui, la diaspora juge parfois avec à priori les soucis sociaux politiques que traverse la Côte d’Ivoire. Il a ensuite parlé de la vision du parti des socio-démocrates ivoiriens. Le docteur Coulibaly Dinignako a aussi parlé des piliers sur lesquels repose le PSDI. « Le développement est un pilier que nous devons atteindre, c’est primordial ». Il a insisté sur le fait qu’aucun « pays ne peut se développer en s’endettant, en tendant la main ». Le 2e pilier est le « processus d’apprentissage » car selon lui un pays ne se développe que par étapes. « Aucun pays dans ce monde ne se développe en faisant un saut en avant » dixit le président du nouveau parti ivoirien.

    Le parti des socio-démocrates s’est donc installé, mais à regarder sa nomenclature, on se pose bien des questions.
Sur les 10 vice-présidents qui composent le bureau exécutif, 8 sont issus de la diaspora. Le président du parti est aussi de la diaspora car il n’y a que quelques temps qu’il a décidé de mettre un pied à terre au pays en y reprenant ses activités de pharmacien qu’il exerce en Europe. Le PSDI est-il un parti de la diaspora ? Docteur Dinignako soutient que non. Il affirme que le parti est celui de tous les ivoiriens d’où qu’ils soient et installés dans le monde entier.

Armand Iré

Lemediacitoyen.com

Lire aussi:
Programme social, les 5 promesses d’Alassane Ouattara à suivre de près en 2019

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*