Analyse/ Côte d’Ivoire,  qui portera le coup de grâce aux courants du XXe siècle ? / Dr Agoubli Kwadjané Paul-Hervé, enseignant

|331 vues |
Analyse/ Un mot NAÏF sur l'actualité politique / Dr Agoubli Kwadjané Paul-Hervé, enseignant
Analyse/ AFFI N’Guessan, le prix de la survie politique / Dr Agoubli Kwadjané Paul-Hervé, enseignant

L’équilibre précaire qui prévaut au Fpi, la fronde qui sourd au PDCI et la cacophonie concernant la disparition ou non de partis satellites appelés se greffer au RDR pour former le RHDP parti unifié, montrent que les grands courants du XXe siècle ont vécu.

La vidéo du Professeur Mamadou Koulibaly diffusée ce jeudi 23 Janvier 2019, remet sur la table les débats de ces dernières années sur la possible candidature du Président de la République, élu à sa demande pour cinq ans, mais qui semble avoir préjugé de ses capacités à résister au magnétisme du pouvoir. Qu’à cela ne tienne! Toutefois, s’il avait en effet un tel désir et si les rumeurs concernant Messieurs Henri Konan Bédié se confirmaient, l’un comme l’autre devraient tenir compte du fait que nous sommes en train de changer d’époque et que la demande de renouveau est si forte que toutes les tentatives de l’ancien monde pour se maintenir dans le jeu sont vaines et ne triompheront pas; du moins pas durablement.

 Tout : la maladie, ces nombreuses morts, l’air du temps… absolument tout converge vers un changement radical dont il faut se rendre à l’évidence. Alors, à ces nouveaux visages, les Mamadou Koulibaly (le véritable idéologue ivoirien du libéralisme, le vrai libéral, celui qui veut faire jouer les lois du marché et n’entend pas perpétuer un capitalisme d’Etat; en fait, un capitalisme courtisan ou de connivence pour reprendre le mot du Professeur), Jean-Louis Billon (le pragmatique), Guillaume Soro (le dernier conclave du Raci le positionne en réformateur engagé en faveur de l’instauration d’un Etat de Droit, d’un État moderne donc), et Affi N’Guessan (social démocrate) doivent dès aujourd’hui sortir du rang pour engager la bataille. Car malheur à qui s’élancera trop tard.

Cette configuration tient quelques symétries avec la dernière élection présidentielle en France. Certes, la Côte d’Ivoire n’est pas la France; certes, une éventuelle libération du Président Gbagbo (déjà acquitté par la CPI) pourrait redistribuer les cartes et changer la dynamique historique, mais ce calme avant la tempête rappelle à s’y méprendre le combat fratricide entre Juppé, Sarkozy, Fillon… à Droite; entre Hollande, Hamon, Valls, Montbourg à Gauche. Mais qui a raflé la mise au final ? Un petit jeune qui avait refusé dès le départ la logique de l’adoubement de l’appareil pour se présenter directement au peuple; et de l’autre côté – de mon point de vue le grand vainqueur vu d’où il est parti – Jean-Luc Mélenchon qui a eu raison de se tenir loin de la primaire de gauche dont on a vu qu’elle n’avait servi à rien.

En effet, Benoit Hamon arrivé en tête de l’exercice avait été combattu par ses propres camarades contre l’engagement antérieur unanimement pris de soutenir celui, quel qu’il soit, remporterait les suffrages du peuple de gauche. En Côte d’Ivoire aussi les grands ensembles s’effritent. L’équilibre précaire qui prévaut au Fpi, la fronde qui sourd au PDCI et la cacophonie concernant la disparition ou non de partis satellites appelés se greffer au RDR pour former le RHDP parti unifié, montrent que les grands courants du XXe siècle ont vécu. La question qui se pose désormais est de savoir qui leur portera le coup de grâce. Qui saura engager ce corps-à-corps avec le Peuple autour d’idées neuves et de belles promesses d’avenir? Plus que jamais, un homme ou une femme est appelé (e) à la rencontre du Peuple, qui donc sera cette personne?

Dr  Agoubli Kwadjané Paul-Hervé, enseignant

Lemediacitoyen.com

Lire aussi:
2020, Prof Francis Akindes alerte: "Attention au marketing politique de l'ethnie"

1 Comment

  1. Belle analyse docteur Agoubli. Vous avez toujours su ouvrir nos esprits sur le monde extérieur. Ce post venant de vos est enrichissant pour nous étudiant, mais mieux pour ce politique qui ambitionne de prendre les rênes de cette Côte d’ivoire nouvelle.

Email


*