Faux seins et fesses au silicone, au-delà de la mode, les éclairages de Dr Charles Yao, médecin

Dr Charles Yao éclaire sur la question du silicone. (DR)

 Les sous-vêtements conçus pour soigner les silhouettes féminines, singulièrement ceux qui contiennent des silicones sont aux cœurs des polémiques.  Certaines personnes ont même fait circuler des vidéos sur les réseaux sociaux dans lesquelles elles ouvrent des soutiens et en font sortir de petites poches contenant un gel liquide le décrivant comme toxique. Des femmes s’abstiennent donc d’en acheter par craintes d’effets secondaires. Qu’en est-il exactement ? Existe-t-il des risques maladies liés au port de ses dessous ? 

Voici les explications de Dr Charles Yao, médecin généraliste à Abidjan, contacté par lemediacitoyen.com dans le cadre du dossier sur les fausses fesses et les faux seins.

« La plupart des silicones utilisés en cosmétique, dont l’incontournable Dimethicone, sont des substances inertes et dépourvues de toxicité pour la peau ou les cheveux. Demeure le cas des « Cyclo… », en particulier le Cyclotetrasiloxane et le Cyclopentasiloxane qui sont des silicones très volatiles considérés comme perturbateurs endocriniens et potentiellement cancérogènes. Ils peuvent donc entraîner certains cancers », fait-t-il  savoir. 

En ce qui concerne le modèle, conçu en silicone au décolleté réglable via un lacet, permettant de redresser la poitrine sans bretelles apparentes, le Dr Yao  indique qu’ « il n y a pas eu d’étude véritable sur la dangerosité ou les effets néfastes des sous-vêtements en silicone sur la santé ». Il a cependant relevé certains cas isolés de plaintes notamment celle de l’Américaine Jamie Catherine Moran Jessop. ‘’Une jeune femme qui s’est commandé un exemplaire sur le net et qui, après l’avoir essayé, a vécu un véritable enfer. Brûlures, cloques, violentes démangeaisons’’.

«  Si cela semble être relativement intéressant d’un point de vue esthétique et pratique, il semblerait tout de même que ce nouveau type de soutien-gorge soit dangereux pour la santé. Cela présente moins de risques que les chirurgies avec les implants en silicone.  Même dans le tissu, si le silicone se perce et qu’il y a fuite, une fois en contact avec la peau ce serait dangereux. Il y a aussi des risques d’allergie. Certaines femmes font des allergies à de simple tissus comme la laine à plus forte raison avec le silicone à l’intérieur», ajoute le médecin.

Pour celles qui optent pour les massages, Dr Yao a indiqué ceci : « tous dépends de la nature des produits utilisés. Chaque produit chimique à des effets secondaires. Certains peuvent être cancérigènes, d’autres peuvent entraîner des affections dermatologique comme des eczémas, tous dépend du produit utilisé », conclut-il.

Marina Kouakou

Lemediacitoyen.com

Lire aussi:
Prestation de la Mugef-CI, un centre d’appel instauré pour les  fonctionnaires

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*