Lutte contre le changement climatique /10 journalistes d’Afrique de l’Ouest tentent d’apporter des pistes de solution

 

    À Ada à quelques kilomètres de la capitale ghanéenne, comme dans la plupart des pays côtiers, les effets des changements climatiques se font sentir lorsqu’on arpente le long du littoral. 

    Notre immersion ce 19 janvier 2023 dans le village d’adah afoh, l’un des 3 villages de la ville située à l’est du ghana permet de constater que les populations utilisent des méthodes endogènes pour freiner l’avancée de la mer. Même si cela marche à certains endroits où on réussit à gagner des traits de côte ce n’est pas toujours le cas partout.

    En effet, par endroit la mer a avancé de plus d’une dizaine de mètres ces dernières années. La méthode des digues utilisée pour stopper la mer n’est pas pérenne. De plus, les populations migrent car leurs habitations pourraient être englouties par l’eau. 

Digue devant servir à freiner l’avancée de la mer

    Une cohorte de 10 journalistes d’Afrique de l’ouest participent au stage de la fondation des médias pour l’Afrique de l’ouest sur les changements climatiques à Accra. Ce en vue de montrer les effets liés aux changements climatiques dans la région et appeler à une prise de conscience collective afin de trouver des pistes de solution. 

    L’Afrique de l’Ouest est durement impactée par les changements climatiques. En ce qui concerne spécifiquement l’avancée de la mer, les pays de la zone situés sur la côte sont presque tous concernés. Alors pourquoi ne pas envisager une approche de solutions commune?

     C’est entre autre ce à quoi la cohorte de 10 journalistes sélectionnés par la mfwa tentera de répondre au cours de ce 1er trimestre de l’année 2023. Ce stage, financé par la Deutsche Welle Akademie sera meublé entre autre de visites de terrains, de formation pratique sur le journalisme, le leadership, de visites institutionnelles. 

    Ayant débuté officiellement le 10 janvier 2023, date à laquelle les premiers participants sont arrivés à Accra, il prendra fin le 31 mars 2023. À la fin de celui-ci, les journalistes seront emmenés à faire 2 productions qui montrent du doigt les effets du changement climatique dans leurs pays respectifs, et une enquête collaborative qui indexe les effets communs à tous les pays participants au stage.

 

Lire aussi:
Protection des lanceurs d’alerte, un fondateur de y’en a marre nommé coordinateur régional

Delores Pie

Lemediacitoyen.com 

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*