Autonomisation: Drôme Afrique octroie de microcrédits aux femmes

la maison des femmes
Drôme Afrique pour l'autonomisation des femmes (DR)

L’association de solidarité internationale Drôme-Afrique veut assister les femmes en rupture économique à sortir de la pauvreté en les aidant à être autonomes.  A cet effet, elle a monté un centre dénommé « La maison des femmes » dans le bas-quartier de Yopougon Koweit  (Abidjan) dédié à contribuer à l’amélioration des conditions de vie et à l’autonomisation des femmes par la formation, des ateliers et le financement de microcrédits en collaboration avec deux  associations locales.

Le 7 février 2020, Drôme Afrique a accordé un financement de microcrédits à 11 femmes sans distinction d’ethnie, d’appartenance politique ou religieuse, pour les encourager à mener des activités génératrices de revenus et à réaliser leurs rêves.

A cet effet,  ces premières bénéficiaires ont également été formées pendant 1 mois aux techniques nécessaires afin de mieux appréhender leurs revenus et mieux gérer leurs micro-entreprises. Selon le directeur de la maison des femmes, Wilfried Kacou, cette formation s’inscrit dans la vision de l’Association Drôme-Afrique,  basée en France, de faire de l’entrepreneuriat, un puissant levier pour appuyer l’émancipation des femmes et leur participation au développement de la communauté. « Cette initiative traduit l’engagement de Drôme-Afrique, de soutenir les actions visant la création d’emploi d’une part et le renforcement des capacités des femmes prenant une part active dans le développement socio-économique du pays, d’autre part. Je félicite et j’encourage les 11 premières bénéficiaires du projet. Elles  avaient vraiment besoin de se faire accompagner en démontrant leur entière disponibilité à suivre les modules de formations », dira Wilfried Kacou.

En attendant la fin de formation pour la deuxième vague de femmes et la journée portes ouvertes du samedi 7 mars prochain, notons que les financements varient entre 100 000 et 500 000 F CFA (soit 153 à 765 euros)  remboursable sur 12 mois. A côté de cette action, le domaine éducatif n’est pas demeuré en reste ; la maison des femmes de Yopougon dispense des cours de soutien scolaire et d’alphabétisation (adultes et enfants). Elle  accompagne également des veuves (distribution de vivres, formation…), organise des ateliers sur des thèmes spécifiques, accueille des bénévoles locaux ou étrangers au sein de la maison ou encore organise des sorties culturelles et de loisirs.

Au vu donc de  ces résultats, cette association continue de chercher des moyens financiers afin de pérenniser ses actions  auprès des femmes  de la Maison des femmes de Yopougon Koweït.  Avec l’appui de ses partenaires, plusieurs actions terrain ont déjà été menées par cette association en Côte d’Ivoire. Il s’agit notamment de : Association de solidarité internationale, créée par Lusson Flore.  Drôme-Afrique ,  Association Loi 1901, Reconnue d’Intérêt Général, dont le siège est à Montélimar (Drôme) a pour but, de promouvoir et faire découvrir la Culture Africaine en particulier la Côte d’Ivoire et sa région environnante à travers l’organisation d’actions culturelles (danse, projets scolaires, festival, etc.), et d’œuvrer pour le bien-être des populations démunies à travers des actions de solidarité internationale entre l’Afrique et la France.

Daniel Susper

Lemediacitoyen.com

Lire aussi:
Projet SWEDD, un nouvel accord au profit de 80 milles femmes d'affaires

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*