Georgette Zamble-Balié, une femme au service des milieux ruraux et urbains

Georgette Zamblé-Balié
Georgette Zamblé- Balié, une femme engagée pour les femmes (DR)

Mme Balie  rêve d’une Afrique de l’ouest francophone juste et équitable. Une Afrique où les femmes en milieu rural et urbain, osent entreprendre des initiatives avec dignité et ambition. Une Afrique où les femmes sont durablement autonomes. Et elles exercent un leadership efficace et participent à la gouvernance sans discrimination de genre et sans Violence basée sur le genre. Pour cela, elle se forme tous les jours.

Doctorante en Genre et autonomisation durable en milieu rural, titulaire d’un Master 2 Professionnel en Genre et Développement.  Psychologue depuis 1991 et diplômée de niveau avancé en Communication et en Leadership,  Georgette ZAMBLE épouse BALIE ne s’arrête pas. Elle multiplie les diplômes et certificats pour rendre davantage efficace son engagement pour le genre et développement.

Son engagement a commencé en l’an 2000. Elle participe aux élections politiques législatives, dans la région de la Marahoué. Fait marquant, Georgette ZAMBLE épouse BALIE est la première femme candidate dans l’histoire de cette localité.  Elle décide ensuite de réitérer son engagement contre les injustices sociales et les barrières auxquelles les femmes et les filles font face au quotidien.

Georgette Zamblé Balié
Mme Balié, engagée depuis 19 ans (DR)

« J’ai donc opté pour ce qui me faisait vraiment vibrer : le leadership et l’autonomisation des femmes, sans considération partisane politique », se souvient Georgette ZAMBLE épouse BALIE.

Depuis lors, elle est engagée dans la société civile sur les questions de leadership et d’autonomisation des femmes et d’égalité de Genre. La présidente fondatrice du réseau des Femmes Entrepreneures Engagées et Solidaires (le réseau des FEES) fonde alors l’organisation LEADAFRICAINES. Un réseau en faveur de ladite cause pour les femmes d’Afrique de l’ouest francophone en 2011.

Dans la même veine, elle met sur pied EMPOW’HER Côte d’Ivoire. C’est un hub pour accompagner les femmes dans l’entreprenariat. Femme d’engagement, elle fait partie de plusieurs réseaux. Entre autres, le Réseau des experts du Centre international d’études pédagogiques- affilié à Sorbonne Universités et le Groupe consultatif de la société civile affiliée à ONU-FEMMES Côte d’Ivoire.

Tête bien faite, tête bien pleine

                             

Tête bien pleine, Georgette Zamblé est bardée de diplômes et de divers certificats. Elle prépare par ailleurs des Certificats en Perspectives de Genre dans les opérations de maintien de la paix des Nations Unies.

Depuis environ 15 ans, l’animatrice de la « Ring the bell for Gender » du magazine Divine Afrique, est consultante internationale en communication, Genre et Développement. Ce,  pour le compte d’institutions locales, nationales et internationales. A cet effet, elle intervient souvent pour la Côte d’Ivoire, lors des tribunes internationales traitant de la situation des femmes et de l’égalité de Genre.

 Georgette ZAMBLE est également auteure du manuel de procédures pour l’élaboration des schémas régionaux de développement et d’aménagement des territoires. Cela, pour le compte de la Direction Générale du Développement de l’Economie Régionale en Côte d’Ivoire, et de deux guides pratiques pour accompagner les femmes en politique.

Mme Balie  rêve d’une Afrique de l’ouest francophone juste et équitable. Une Afrique où les femmes en milieu rural et urbain, osent entreprendre des initiatives avec dignité et ambition. Une Afrique où les femmes sont durablement autonomes. Elles exercent un leadership efficace et participent à la gouvernance sans discrimination de genre et sans Violence basée sur le genre.

Ses projets immédiats

Elle a trois projets immédiats : Soutenir sa thèse sur le Genre et l’autonomisation durable en milieu rural et proposer à partir de ces recherches, un guide efficace à la disposition de tous les acteurs publics et privés qui veulent travailler à l’autonomisation en milieu rural.

«  Le 2nd projet est né des constats que j’ai faits au cours de mes interventions sur le terrain. Je le résume ainsi « Conscience de soi – Confiance en soi ». J’ai noté que c’est un réel besoin dont la satisfaction est indispensable au leadership de qualité et à l’autonomisation efficace. C’est la base du développement personnel et du succès dans la vie de toute personne. Je démarre donc dans les semaines à venir des rendez-vous avec soi, des programmes de coaching dénommés « Les Rendez-vous de la conscience de soi » et « Les Rendez-vous de la confiance en soi.  Le 3ème projet est un programme de mentorat et de coaching pour susciter une nouvelle génération de jeunes filles leaders qui vont conquérir le pouvoir politique en Côte d’Ivoire » confie-t-elle. 

En plus de la stigmatisation subtile à laquelle elle fait face en tant que femme engagée, elle fait également face au défi classique. C’est celui de la disponibilité permanente des ressources. « La société civile devrait être un acteur privilégié de développement. Nous agissons sur fonds propres ou à travers des soumissions à des appels à projets et cela est très épuisant », révèle-t-elle.

Marina Kouakou

Lemediacitoyen.com

Lire aussi:
Droit de manifester,   la Coalition Tournons la page épingle  le nouveau code pénal

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*