Adéline Gnahoua-Touali, (Nzaraman center for peacebuilding): « Il nous parait important de faire changer l’image des jeunes »

Adeline Gnahoua Touali
Adeline Gnahoua Touali, responsable programme à Nzaraman, center for peacebuilding , structure co-organisatrice des "Youth for Peace"

Du 10 au 12 octobre 2019, Abidjan a accueilli le  »youth for peace Côte d’Ivoire ». C’ est un événement qui recueille la contribution des jeunes à la construction. Adéline Gnahoua-Touali, responsable de programme à Nzaraman center for peacebuilding, structure co-organisatrice de l’événement insiste sur le rôle des jeunes dans l’édification de la paix.

Le  »youth for peace Côte d’Ivoire a mobilisé la jeunesse. Est ce une première initiative du genre?

Chacune de nos trois organisations initiatrices de l’événement mènent des actions de consolidation de la paix en Côte d’Ivoire, mais nous sommes à notre première initiative commune. L’idée pour nous était de fédérer nos forces afin de mener une activité commune, nos trois organisations ayant des points communs: la consolidation de la paix, et l’accompagnement de la jeunesse.

Pourquoi vous intéressez-vous à la sensibilisation des jeunes pour la consolidation de la paix ?

Nous nous intéressons à la contribution des jeunes dans la consolidation de la paix en Côte
d’Ivoire car ils constituent au moins 60% de la frange de la population ivoirienne et sont
souvent les premiers acteurs et premières victimes de la violence dans ce pays. De sorte que
l’image de la jeunesse est étroitement associée à la violence, d’où une image négative lui est
constamment attribuée. C’est dans la logique de faire changer cette donne que nous nous intéressons à la sensibilisation des jeunes dans la consolidation de la paix.

 Pourquoi ciblez vous les jeunes Particulièrement ?

Nous ciblons particulièrement les jeunes, car ceux-ci sont un canal important par lequel l’on
peut construire la paix et surtout parce que plusieurs d’entre eux mènent des actions concrètes
de paix qui ne sont pas portées à la connaissance du grand public. Il nous parait important de
faire changer l’image des jeunes auprès de la population ivoirienne.

Quel est le contenu des trois jours de   »youth for peace Côte d’Ivoire?

Trois activités majeures ont marqué ces trois jours à savoir, le forum des jeunes qui a réuni  plus de 100 jeunes qui a compris les exposés d’experts et les échanges des jeunes avec ceux-ci le jeudi 10 octobre et la matinée du vendredi 11 octobre au Radisson Blu hôtel; le ‘’Abidjan Peace Talks’’qui a permis à 10 jeunes de partager leurs histoires inspirantes avec plus de 300 jeunes le vendredi 11 octobre à l’institut français; le Abidjan Peace Projections qui s’est déroulé le samedi 12 octobre à la mairie de la commune d’Attécoubé, suivi de débats. Cet événement du Y4P était co-organisé par Nzarama Center for Peacebuilding, Interpeace Côte d’Ivoire et Indigo Côte d’Ivoire, trois organisations de la société civile travaillant sur les questions de consolidation de la paix en Cote d’Ivoire.

 Quel est le profil des jeunes ciblés par cette rencontre?

Tout jeune ivoirien ou vivant sur le territoire ivoirien jusqu’à 35 ans est concerné par cet
événement.

Quelle étape après Abidjan?

Après cet événement de trios jours, les jeunes ont fait des recommandations qu’ils ont
communiqué à la presse, et ont décidé de la création d’une plate-forme afin de poursuivre
leurs échanges et de voir les actions concrètes de paix à mener par la suite.

 

Lire aussi:
Elections 2020, le Magnific se signale contre la psychose

Sur quels critères les jeunes sont-ils  sélectionnés pour intervenir ?

Les jeunes intervenants que nous avons appelés ‘’speakers’’ ont été sélectionnés sur la base de
leurs histoires partagées, des actions allant dans le sens de la construction de la paix menées.

La préservation du climat de paix par les jeunes lors des élections de 2020 est-elle prévue
dans les thématiques  abordées lors de cet événement ?

Bien entendu, et c’est l’une des raisons qui a motivé la mise en place de la plate-forme des
jeunes. Pendant le forum, la question de la violence, de la jeunesse et des élections ont été longtemps débattues.

Quel message particulier adressez vous aux jeunes?

La paix est un ensemble de petits actes posés au quotidien par chaque membre de la société.
Alors, chaque jeune doit et peut apporter sa contribution à celle-ci, d’où le slogan du Y4P ‘’Je
contruis la paix que je veux pour la Côte d’Ivoire que je désire. Et toi?

Interview réalisée par Delorès Pie

Lemediacitoyen.com

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*