Décryptage/  Guillaume Soro  à Ferkéssedougou, le sens d’un accueil en liesse après  démission

|286 vues |
Guillaume Soro, désormais président du Comité politique accueilli en triomphe chez lui à Ferkéssédougou dans le Nord. (DR)

Guillaume SORO  effectue une visite à Ferkéssédougou, au Nord ivoirien  depuis le 21 Février 2019 où il a  droit à un accueil exceptionnel de la part des populations de la cité du Tchologo.  C’est sa toute première sortie depuis sa démission de l’Assemblée Nationale le 8 février .

 

D’abord, Ferkéssédougou  est la circonscription électorale de Guillaume SORO, on pourrait dire que c’est son bastion au regard des résultats des deux élections législatives qui ont fait de lui le député. Il a obtenu respectivement 99.05% et 98.70% aux élections législatives de 2011 et 2016. D’aucuns diront que c’est parce qu’il était candidat RDR ou RHDP qu’il a réalisé ces scores. Non. Les élections municipales dernières qui ont vu l’élection de son « Karamôgôdé » pour dire  son filleul,  Kaweli Ouattara devant le candidat du RHDP montre bien que Guillaume SORO doit ses scores à la confiance qui existe entre lui et ses populations.

Pourquoi Ferké ?

Guillaume SORO, comme bon nombre de politiques africains,  mise sur  sa base régionale,  aussi bien en temps de gloire ou de difficulté. La famille étant  le premier soutien . D’ailleurs,  depuis 2011, il passe  chaque fin d’année à Ferké  à travers le  Festival du Tchologo qu’il organise. L’accueil exceptionnel réservé à Guillaume SORO  intervient  après des missions du RHDP  visiblement dirigées contre lui dans le  Nord. Cet accueil peut signifier  que le message de ces derniers est tombé dans l’oreille de sourds.

Que retenir ?

La visite de Guillaume  est la première étape ou l’une des premières étapes de la bataille du Grand Nord entre lui et le RHDP Unifié composé essentiellement des militants du RDR. En effet, SORO et le RHDP ont les mêmes bases électorales  malgré que chacun veuille montrer son assise nationale et multi-ethnique.  La mobilisation réussie  de Ferké suffit-elle pour dire que SORO a pris au RHDP son bastion ? On ne saurait le dire maintenant mais tout montre que l’influence du RHDP et d’Alassane Ouattara sera  fortement mise à l’ épreuve dans le Nord .

Il faut le rappeler le Nord est composé de trois grands groupes : – Sénoufo et assimilés – Odiennékas et assimilés – Koyaka- Mahouka et assimilés. À l’état actuel des choses, il ne sera pas aisé pour le   RHDP unifié de tenir son rang dans le monde Sénoufo ( Hambol, Tchologo , Poro et Bagoué) . Pourquoi ? Le régionalisme  a la peau dure en politique. D’ailleurs, commentant cet accueil de Soro Guillaume, certains internautes ont pointé du doigt cette réalité. Pour les uns, il y est accueilli en liesse parce que « c’est son village qui est sa base politique et l’expression de sa popularité. Pour montrer à celui qu’il l’a chassé ce qu’il perd en terme d’électorat ». Guillaume Soro n’est pas le seul à user de cette méthode.  Mabri Toikeuse, limogé du gouvernement avait également fait un tour d’honneur dans son fief dans  l’Ouest montagneux.

  « Cette pratique, qui peut aussi être interprétée comme l’expression de la légitimité (ce sont des élus pour la plupart), peut cacher le danger du repli identitaire. Le peuple en question est utilisé comme un paravent. On tente insidieusement d’opposer le pouvoir au peuple en suscitant un rejet. C’est la tactique de la victimisation généralisée.  Tous les leaders en usent et abusent. C’est comme quand on nomme. Il y a un ballet de remerciement au nom de la tribu. Nous devons en sortir », analyse, pour sa part,  un journaliste ivoirien.

Alain Touré

Lemediacitoyen.com

Lire aussi:
Verdict du contentieux électoral à Grand-Bassam : Les regards tournés vers la cour suprême

Email


*