Edito/ Kemi Seba et le Riz avarié

|401 vues |
En quelques semaines les affaires Kemi Seba puis le riz avarié défraient la chronique en Côte d'Ivoire. (montage LMC)

Y  aura-t-il des auditions pour situer les responsabilités à propos de l’entrée sur le sol ivoirien du riz avarié ? Nous n’en avons aucun doute. Les autorités vont diligenter une enquête pour situer rapidement les responsabilités.

 

L’idée n’est pas de savoir qui de Kemi Seba ou du riz est le plus avarié. C’est le point commun d’ « entrée surprise » sur le sol ivoirien qui nous interpelle.

L’arrivée sur le sol ivoirien de l’’activiste politique franco-béninois, polémiste à souhait et royalement opposé au FCFA semblait surprendre les autorités locales. Il a fallu  plus de trois jours après qu’il a signalé sa présence en Côte d’Ivoire via des conférences de presse, des interviews et même des publications sur sa page Facebook pour qu’il soit présenté non grata et extradé illico.

On n’en est pas resté là.  Une journaliste qui a annoncé une interview avec ce dernier, avant qu’il ne soit désigné non grata par les autorités a même été auditionnée sur son intention d’interviewer le polémiste controversé.

Qu’en est-il du riz avarié, lui aussi entré avec  fracas sur le sol ivoirien ? Nous espérons qu’après la destruction de ce riz, les autorités vont aussi agir. On ne peut pas impunément convoyer du riz avarié en Côte d’Ivoire. Non, ce n’est pas imaginable.

Justice Vero

Lemediacitoyen.com

Lire aussi:
Edito/ Supporters maso, c’est Zo !

Email


*