VBG pendant Covid-19 , 5 cas de viols sur mineurs signalés

     Les VBG sont une réalité sous la Covid-19. Selon la Juriste Elodie Odo, « 3 cas de viols commis dont les procédures sont en cours, et 2 cas de viols sur mineurs de 10 et 13 ans dont les auteurs viennent d’être déférés », ont été enregistrés pendant la période de la Covid 19.

       Cette déclaration s’est faite le 30 juin 2020, à l’occasion d’un atelier de renforcement de capacité de 15 organisations de la société civile (OSC) dont 14 femmes, à l’hôtel Laforge dans la commune de Cocody. 4 jours durant, les participants membres des OSC ont vu leur capacité renforcé par l’institut Panos Afrique en vue d’améliorer leur communication dans les médias sociaux.

        Poursuivant son intervention sur l’état des lieux, la juriste a relevé les conséquences de la covid sur les mineures dont ‘’la violence sur mineure ou personnes incapables de se protéger, l’enlèvement de mineur et l’incitation à la débauche des mineures’’.

   Elle a également rappelé la sanction que prévoit le nouveau code pénale pour les auteurs à savoir ‘’ la prison à vie’’. « Selon l’article 403 et 4 du code pénal en vigueur, la peine admise aux auteurs de viol est comprise entre 05 ans et 10 ans, et de l’emprisonnement à vie lorsqu’il est commis sur mineur », a-t-elle fait savoir.

           Avant les méthodes et techniques pratiques de communication efficaces sur les médias sociaux, les participants de la 4ème édition Femmes, occupez les médias ont été instruits sur les thématiques ‘’le viol sur mineur en Côte d’Ivoire, les mécanismes juridiques régionaux et internationaux de promotion et de protection des droits des femmes et des filles, et la participation politique des femmes en Côte d’Ivoire’’.

       Au terme de ce séminaire, une campagne de productions de contenu axées sur les thématiques précitées se tiendra durant les 3 prochains mois.

  Marina Kouakou 

  Lemediacitoyen.com

Lire aussi:
Harcèlement sexuel, 121 fillettes du CP1 au CM2 victimes selon une enquête

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*