Budget 2022, plus de 1000 pages de doc,  30 mn maxi de débat par ministre, attention à l’expédition 

Financial and budget planning concept with calculator notebook and financial chart report on work desk

    Budget 2022. Les députés ivoiriens examinent, en commission, au cours d’une session ordinaire dès ce 16 novembre le budget de l’année 2022. Bien avant ils devront examiner le  projet de loi de finances rectificative de l’année 2021. Dans la forme, l’analyse du nombre de pages de documents à éplucher en lien avec le  temps assigné aux débats laisse entrevoir une mission expéditive. 

     Comme le veut la tradition dans cet exercice, la session budgétaire débute ainsi. Présentation, discussion et adoption de la loi de finances rectificative de l’année 2021. Il s’agira de faire des réajustements. Et pour ce premier acte, ce sont plus de 400 pages qui seront décortiquées en 2h maximum ce 16 novembre 2021 . Du moins si l’on s’en tient à l’agenda remis aux représentants du peuple. 

   Dans l’après-midi, les députés auront à entamer l’exercice pour l’année 2022. Ils ont 4 jours, mais en réalité 27h30mn pour écouter les ministres et ensuite débattre du contenu de 11 documents. Ce sont :

    Le projet de loi détaillé : plus de 430 pages et les documents annexes. Par là, il faut entendre le document de programmation budgétaire et économique pluriannuel (146 pages), le concours financier aux collectivités territoriales et aux districts autonomes (191 pages). On note surtout l’annexe fiscale (51 pages), le catalogue des mesures nouvelles (127 pages). Et il faut compter la dotation des institutions (31 pages). Ajouter le rapport de présentation (38 pages). Déclaration sur les risques budgétaires 2022-2024: 110 pages. Les Budgets des Établissements publics nationaux (EPN) : 208 pages. Le Rapport économique et financier : 76 pages. Sans compter la  Situation économique et financière des entreprises du portefeuille de l’Etat et la Déclaration sur les risques budgétaires 2022-2024. 

     Ils sont une trentaine de ministres qui passeront à tour de rôle pour présenter et défendre leurs arguments. 

     L’agenda laisse apparaître 2h maxi pour 2 à 3 ministres. Le temps d’intervention de chaque ministre et le temps  d’intervention des 4 groupes parlementaires, soit environ 1h30mn par ministre . Ce qui laisse à peine 30mn pour le débat par émissaire du gouvernement. 

    Les députés ont eu à peine deux semaines pour examiner l’ensemble des épais documents du projet de loi de finances que le gouvernement a mis près de huit mois à élaborer. Ce qui est à craindre, c’est l’expédition d’un débat important. En effet, l’enjeu c’est la redistribution de la richesse nationale.

    Quelle place sera accordée aux services sociaux de base ? Les institutions dites budgetivores remporteront elles encore la plus grande part ? Assitera t on à un vote mécanique sans débat de fond ? Les groupes parlementaires ont ils préparé minutieusement cette session ? Autant de questions auxquelles le suivi citoyen de la session apportera des réponses. 

Lemediacitoyen.com 

Lire aussi:
Covid-19, quartiers pauvres vs quartiers riches, le regard de Ganhi Stephane, spécialiste de l'inclusion financière

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*