Dr Firmin Kouakou ,  météorologue à la Sodexam : «on n’a jamais senti cette chaleur comme aujourd’hui…» (Interview)

Dr Firmin Kouakou
Dr Firmin Kouakou est le Chef du Département de la Météorologie Générale et des Transports à la Sodexam en Côte d’Ivoire (DR)

Dr Firmin Kouakou est  spécialiste en Science et Environnementoption météorologie. Il   est le  Chef du Département de la Météorologie Générale et des Transports à la Sodexam en Côte d’Ivoire . A notre demande  , il se prononce sur l’actualité météorologique  dans le pays.  Dr Firmin Kouakou revient également sur l’affaire dite de serpents dans nos domiciles quand il fait très chaud. Interview!

 

 Pourriez-vous expliquer ce qu’est la météo  ?

La météorologie c’est la science de l’atmosphère. La météo c’est la science du temps.  La météo est une science standard.   C’est la science du temps.

Comment comprendre le temps qu’il fait en ce moment , ce mélange de forte chaleur suivie quelques fois de pluie surprise ?

L’environnement dans lequel nous vivons est statufié en différentes séquences, dont la saison sèche ; la saison de pluie ; et des zones de transition c’est à dire pour passer à la saison sèche et des saisons de pluie il y’a une zone de transition. Pour mieux expliquer, il faut savoir aussi que La matéologie actuelle est une conséquence d’un phénomène climatique qui est apparu aux larges des portes du Pérou appelé “El Niño “.  Lorsque ce phénomène climatique apparaît, il a des conséquences aussi fâcheuses sur l’évolution de la température sur l’ensemble du continent. Donc lorsque El Niño apparaît sa conséquence directe c’est que les espacements de pluie qui doivent nous intéresser prennent une longue période.

Expliquez svp…

Par exemple, en temps normal, lorsque nous entamons la saison des pluies, si on doit avoir des pluies espacées de deux jours, une fois que “ El Niño “ apparaît cette situation s’intensifie de sorte que l’espacement terme de jour où il ne pleut pas augmente entre quatre à six jours.  Alors,  quand El Niño apparaît , les séquences sèches sont beaucoup plus espacées et donc par rapport au rayonnement qu’on reçoit on a cette sensation de forte chaleur. Tout ce qui nous entoure rayonne.  Il pleut mais il fait chaud.

Quand on reçoit du rayonnement tout ce qui nous entoure chauffe et lorsqu’il chauffe, il restitue ce qu’il a reçu ce qui fait qu’il y’a un surplus de chaleur. Donc plus les pluies sont rapprochées tout ce qui nous entoure va moins rayonner et on ressentira une sensation de fraîcheur.

Ce type de chaleur est-il inédit en Côte d’Ivoire ou a-t-il déjà eu lieu ?

En saison de pluie, nous avons un confort relatif parce tout ce qui est auprès de nous refroidit. On pourra supporter cette sensation de fraîcheur. Lorsque nous sommes en saison sèche nous recevons la chaleur et autour de nous rayonne. Ce sont les mêmes séquences tous les jours et toutes les années.  Mais ce qui a aggravé la très forte chaleur que nous avons maintenant c’est le phénomène El Niño et ses conséquences. Il a désorganisé tout l’équilibre qui est autour de nous, notamment par les espacements de périodes sèches.  Il y’a toujours des périodes de chaleur en Côte d’Ivoire mais on n’a jamais senti cette chaleur comme aujourd’hui. On a tous les mêmes fréquences de chaleur mais cette chaleur s’aggrave en raison de l’apparition du phénomène El Niño.

Ordinairement, quels sont les moments de pic de chaleur dans l’année ici en Côte d’Ivoire ?

Ce sont les moments sèches. Au Nord du pays,  à partir du mois d’octobre jusqu’au mois de février à cette période il y’a pratiquement les pics. En janvier février il y’a l’harmattan mais la chaleur demeure toujours.

À propos de la chaleur, une vague de rumeurs sur les réseaux sociaux l’a associé à une certaine apparition de reptile (serpent) dans les salles d’eau de certains ménages. Est-ce un phénomène plausible ?

L’animal agit par instinct. Lorsqu’il a chaud, il cherche à se protéger ou s’abriter à l’ombre. C’est ainsi qu’il rentre dans les ménages via les tuyaux des installations. C’est la raison pour laquelle nous devons toujours bien sécuriser les installations pour éviter qu’il y ait des ouvertures. La sécurisation des installations devrait être un avantage de sorte de nous prémunir de ce danger.

Par ailleurs, Dr,  peut-on se fier aux prévisions météorologiques à 100% ?

Aujourd’hui vous pouvez compter à 100% sur la météo parce nous avons un personnel bien formé. Nous avons un ensemble d’appareils bien installés qui nous permettent de faire les prévisions. Donc tout ce que nous disons ce n’est pas un hasard. On peut se tromper mais je pense que c’est de bonne foi parce que nous nous fions à l’ensemble des données que le système mondial nous envoie. La difficulté qu’on rencontre aujourd’hui, c’est que lorsqu’on annonce une pluie sur Abidjan, il peut pleuvoir à Marcory et ne pas pleuvoir à koumassi ou au plateau. Les nuages qui donnent la pluie on leur processus d’évolution et de formation. Donc c’est un problème d’explication, un problème de contact, de compréhension. Sinon nos appareils sont fiables à 100%.

Autre chose Dr. Les changements climatiques ont-ils un impact sur la météo en Côte d’Ivoire ?

Lorsqu’on parle de changement climatique on parle de rupture, moi je préfère plus qu’on le remplace par variabilité. Parce que la saison des pluies a toujours eu lieu à la même période et on a toujours les mêmes quantités de pluie. Par exemple, dans la partie sud, le climat est bimodal. Pour répondre à la question je peux dire que  le changement climatique a un impact sur le travail que nous faisons. Les données climatiques varient chaque année.

A ce niveau, la Sodexam a-t-elle des chantiers sur la question des changements climatiques en termes de sensibilisation des populations ?

Nous avons mis en place une police de conseil pour faciliter la tâche à la population. Par exemple, concernant les vêtements que nous portons, nous pouvons alerter sur le mode vestimentaire surtout la couleur parce qu’ il y’a des couleurs qui transmettent plus la chaleur. Donc ce sont ce genre de conseils que nous élaborons concernant nos sensibilisations.

Quelles sont ces couleurs à éviter quand il fait chaud?

Lorsqu’il fait chaud, évitez de porter les tenues de couloir foncée. Par exemple, le noir et le rouge transmettent le plus de la chaleur. Il faut éviter les tenues à manches longues comme les pulls. La tenue blanche est la plus recommandée car elle repousse les rayons de soleil.

Avez-vous un message particulier à ajouter ?

Tout ce qu’on peut dire, c’est que la météorologie ,en tant que science, est une science de l’avenir. Alors, j’appelle la population à consulter les bulletins météo.   La matéologie est la mère des sciences car pour mettre en place une activité les données météo interviennent.

Une vue des échanges entre Dr Firmin Kouakou et notre journaliste.

Interview réalisée par Ruth ASSOKO

Lemediacitoyen.com

Lire aussi:
Premier festival de slam au Congo, les confidences de Mariusca, organisatrice (Interview)

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*