Festico’’: un festival du consentement ouvert bientôt à Abidjan pour combattre les violences sexuelles

 

La capitale économique ivoirienne va accueillir un festival qui vise à combattre les violences sexuelles, et créer des espaces de parole et de liberté où toutes les personnes se sentent protégées et capable de dénoncer tout abus.

Il s’agit du Festico qui se tiendra les 11 et 12 mars 2022, à la salle du forum et alentours de l’Université Félix Houphouët Boigny, dans la commune de Cocody.

L’information a été révélée ce jeudi 24 février 2022, à Abidjan, par la Présidente fondatrice de l’association Stop Chat Noir Bénédicte Joan au cours d’une conférence de presse tenue à l’institut français au Plateau.

Lire aussi:
Affaire Simone Gbagbo, la levée du mandat d'arrêt ordonnée, extrait du document qui clarifie tout

Dans sa mission de créer un cadre de rassemblement et d’échange entre les acteurs de la cause, l’association Stop Chat Noir, en partenariat avec l’Ambassade des Etats-Unis, bioMérieux ainsi que l’UFR Sciences de l’homme et de la société de l’université Félix Houphouët Boigny de cocody a jugé utile d’initier ce premier « festival de consentement » à Abidjan.

Le Festico, selon Bénédicte Joan a pour but de « sensibiliser sur la culture du viol, le consentement, et les réalisations des activistes dans le domaine des violences basées sur le genre ».

Lire aussi:
Émigration irrégulière, 2000 pertes en vie humaines en 2018, les médias invités à maintenir l'alerte

Il est motivé par les « statistiques stupéfiantes » du ministère de la Femme de la Famille et de l’enfant qui révèlent qu’en Côte d’Ivoire « 3 filles sur 5 soit 58%, et 2 garçons sur 3 hommes soit 66,5%, sont victimes de tous types de violences pendant leur enfance ».

L’attachée Culturelle de l’Ambassade des Etats-Unis en Côte d’Ivoire Ellen Peterson a pour sa part, réaffirmé l’engagement du gouvernement Américain dans la lutte contre les violences basées sur le genre.

Le Festico qui mettra en lumière la question du consentement à travers des tables rondes et ateliers, cible les jeunes dont l’âge varie entre 18 et 25 ans.

Lire aussi:
Religion, mobilisation réussie pour le concert anniversaire de Guy Christ Israël

Pour rappel, Stop Chat Noir est une association à but non lucratif, engagée pour la lutte contre les violences basées sur le genre (VBG).

Marina Kouakou

Lemediacitoyen.com

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*