Lancement officiel des actions socio-culturelles de la fondation vie d’adoration

 

    La pauvreté ; la famine ; les violences conjugales ; les abus sexuels ; les violences faites aux femmes et aux enfants, la consommation des stupéfiants ; le banditisme ; la délinquance juvénile ; la déscolarisation et les grossesses en milieu scolaire sont les raisons pour lesquelles la FONDATION VIE D’ADORATION (FOVA) existe.

    Ce samedi 10 juin 2023 a eu lieu une conférence de presse pour son lancement officiel. Elle œuvre pour une réponse pérenne dans le but de Promouvoir l’Évangile de Christ par les Valeurs Morales et Humaines à travers les Actions Socio-culturelles.

    La création de la fondation née d’une volonté active de la recherche de solutions pérenne pour l’amélioration de conditions de vie des personnes en situation défavorisées et en particulier les élèves.

    Elle a pour mission de Protéger et promouvoir les droits de l’homme et l’égalité des chances, promouvoir la culture et la paix, protéger et promouvoir les droits de l’enfant. Aider les enfants et les adolescentes mères, Promouvoir l’éducation et la formation, I‘insertion des adolescentes mères et la jeunesse.

    Le président de la fondation Parfait Kouamé explique comment lui est venu l’idée de mettre en place ce projet : « Étant moi-même victime palpable de ce fléau, je n’ai connu la joie et le bonheur qu’étant avec mes amis et mon épouse après m’être marié ». Affirme-t-il.

    Il poursuit en parlant de son enfance pénible : « N’ayant pas connu mon père, je n’ai eu personne pour me scolariser. Et c’est à l’âge de 15 ans que je me suis moi-même inscrit aux cours du soir dans l’optique de savoir lire et écrire. Vu ma détermination et mon engagement, mon frère ainé a décidé de m’inscrit à l’école en 2001 ». Rajoute-t’il.

    En vue de la réalisation complète et efficace dudit projet afin de donner et redonner la joie et l’espoir de vivre à de milliers et voir des millions de personnes en situation de détresse ;la fondation prévoit mettre en place la création d’un centre d’accueil et de formation , la création de centre d’éveil et d’éducation,  des centres de formation aux métiers d’arts ;des garderies et maternelles ; école primaire ; secondaire générale ; technique et professionnelle ; centre de santé ; restaurant et réfectoire ; ferme de production animale ; végétale et halieutique.

    Ensuite elle prévoit mettre en place un projet festivalier international qui vise à promouvoir l’excellence ; la révélation et valorisation des talents caché des jeunes africains en vue de financer leurs projets. Le festival contribue à animer un territoire, à apporter de la culture ou il y’en a moins, à créer une dynamique sociale, associative avec du bénévolat.

    Rappelons que depuis 2020 des actions socio- culturelles sont menées. Il s’agit des dons de kits alimentaires à un grand nombre de veuves et des kits scolaires aux élèves du primaire. Encore ce Samedi 26 aout 2023, il y aura comme activité la journée récréative et une remise de dons à 150 élèves, un concert de reconnaissance et de célébration le 15 octobre.

Ruth Assoko 

Lemediacitoyen.com 

Lire aussi:
Abidjan dans ses habits d'été : quelques bons plans !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*