« S’unir pour la Côte d’Ivoire », une nouvelle faîtière d’Ivoiriens de la diaspora 

       « S’unir pour la Cote d’Ivoire » est une faitière qui regroupe des dirigeants d’associations et des leaders d’opinions ivoiriens de la diaspora. Le samedi 10 octobre 2020,  elle a organisé une rencontre avec la presse pour dire pourquoi elle a été créée.

      Moussa Diarrasouba préside ce groupe. Le but est de se retrouver une fois l’an pour célébrer l’entente entre les fils de la Cote d’Ivoire au-delà de leur diversité. « S’unir pour la Cote d’Ivoire, permettra aux ivoiriens de communier en se parlant réellement. » a dit le président Diarrassouba.

S'unir

       A sa suite Fabriss Atitoh, la présidente des artistes originaires de Guibéroua a lancé un appel aux femmes pour adhésion massive à cette initiative. Il est revenu au cours de cette rencontre qu’il ne s’agit pas de ne pas faire la politique mais qu’elle est interdite dans l’association.

       Pour Jean Paul Oro, le président de l’union des journalistes ivoiriens de France, il faut que les ivoiriens se parlent. « Se parler est mieux que faire des histoires. Le dialogue doit primer en toute situation de conflits » a-t-il dit dans la chute de sa prise de parole. Nalimata Karabouali, présidente d’une Ong qui mène ses actions dans le milieu des enfants défavorisés, a demandé aux ivoiriens de faire en sorte que la paix revienne définitivement dans le pays.

        Pour lancer les activités de « s’unir pour la Cote d’Ivoire », Moussa Diarrassouba et son bureau ont décidé d’organiser un tournoi de football. Ils l’ont baptisé « coupe nationale de la diaspora. » C’est un tournoi de football  qui opposera les régions de la Cote d’Ivoire, lorsque l’endémie de la covid-19 libèrera les aires de jeu en France. Ces rencontres de football concernent les femmes et les hommes.

Armand Ire à Paris

Lemediacitoyen.com 

Lire aussi:
Protection des lanceurs d’alerte, un fondateur de y’en a marre nommé coordinateur régional

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*