Bien-être dans la Nawa , la diaspora de Soubré en marche

Soubré
La diaspora de Soubré s'organise pour la solidarité (DR)

 

« La contribution des soubréens au développement de la Nawa, hier aujourd’hui et demain ». C’est le thème qu’Eric Saki Koré le président de « Soubré nouvelle génération » -Sng-Diaspo et son bureau ont étalé devant la presse ce weekend à Montreuil, banlieue proche de Paris.

« Soubré nouvelle génération » est une association de droit français qui a vu le jour en mars 2019. Une initiative de son président actuel, Eric Saki Koré promoteur d’évènements show-biz de gastronomie ivoirienne à Paris.

Elu à l’unanimité le 13 juillet 2019, il s’est entouré des ressortissants de la Nawa pour redéfinir selon lui : « une nouvelle vision pour le bien-être des ressortissants de la Nawa ». Précédant le premier responsable de cette nouvelle association, Adélaïde Wawa, la secrétaire générale a donné la carte complète de la région : « la Nawa fait partie du district du Bas-Sassandra dans le sud-ouest ivoirien. Région multiculturelle et aussi cosmopolite, la Nawa c’est 9200 km² pour un peu plus d’un million d’habitants. Région productrice de café et de cacao et de produits agricoles de grande consommation, la Nawa, c’est surtout deux barrages hydroélectriques qui alimentent la Cote d’Ivoire et des pays frontaliers. »

SNG-diaspora entend proposer à ses membres et aux « soubréens » une autre vision de la chose associative. Valoriser la solidarité et la cohésion, proposer un plateau de programmes économique, culturel et social, aider les immigrés de la Nawa, à s’intégrer dans leurs pays d’accueil sont entre autres les objectifs de l’association. «  Soubré nouvelle génération » a des projets à termes échelonnés. Dans l’immédiat, elle va ouvrir une ferme agropastorale dont les revenus serviront à la construction d’un centre de santé. L’association a déjà agit agréablement dans la Nawa. En collaboration avec une ONG, deux classes d’école ont été construites à Tapeyo, un village de la région.

Soubré
Koré Eric Séri, président de « Soubré nouvelle génération »

« Soubré nouvelle génération » a des sections en Tunisie, au Maroc et en Cote d’Ivoire. Le droit de fonctionner en France est effectif depuis le 20 septembre 2019. Un récépissé préfectoral, une parution au journal officiel français, un enregistrement à l’ambassade de Cote d’Ivoire en France, une inscription à la maison des associations de Paris et une assurance de responsabilité civile sont des acquis administratifs qui permettent le « bon fonctionnement de cette organisation » Selon son président Koré Eric Séri.

Armand Iré

lemediacitoyen.com

 

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*