Année électorale, un parti politique tacle le gouvernement

Le président du parti politique Le Sursaut National se met dans le bain de l'année électorale

Le parti politique le Sursaut national Cote d’Ivoire (SN-CI)  reprend à son compte les griefs de l’opposition ivoirienne. Il a fait une déclaration le 6 février 2020 à Abidjan-Yopougon. Elle est relative à la situation socio-politique et à l’élection présidentielle dont la période avance à grands pas.

« Le Sursaut national propose une CEI indépendante, la mise en place d’un dialogue inclusif des acteurs politiques, la libération de tous les prisonniers politiques, d’éviter l’enrôlement des étrangers pour constituer un bétail électoral, la création des conditions idoines pour aller aux élections présidentielles », a souhaité le président du SN-CI, Marcellin Kouamé.

Il a également souhaité un recasement des déguerpis d’Adjouffou dans « les plus brefs délais », et que des solutions soient trouvées aux problèmes des enseignants. « Le Rhdp a entrepris ces deux dernières années une attaque en règle contre des partis politiques et des personnalités politiques de l’opposition qu’il juge plus ou moins capables d’empêcher les projets de holp-up les élections présidentielles », accuse Marcellin Kouamé. Il affirme que son parti politique prend à témoin l’opinion nationale et internationale sur les « dérives » du gouvernement.

N’Dri Koffi

lemediacitoyen.com

Lire aussi:
Les logos des partis politiques , un front à surveiller à 5 mois de la présidentielle

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*