CAF, un milliardaire sud-africain prend les commandes

    CAF. Patrice Motsepe est monté sur le trône à Rabat. Il était candidat unique par l’entremise de Gianni Infantino le tout-puissant président de la Fédération internationale de football association-Fifa-.

      L’essentiel a sans doute été préservé.  La Caf a désormais un dirigeant mais les rancœurs existent et les super pouvoirs de Gianni Infantino brouille l’ambiance dans le monde du football africain.

     L’ivoirien Jacques Anouma a été le premier a dénoncé ce que les détracteurs appelle  « l’accord de Rabat », pour ensuite rejoindre la shortlist des défenseurs de cet accord. Pour plusieurs pontes et avertis du milieu du football, la mainmise de la Fifa sur la Caf est une sorte de néo colonisation. Des voix qu’on entend et qu’on écoute comme celle du journaliste Alain Focca ont longtemps tiré la sonnette d’alarme sur ce que préparait le président de la Fifa.

     L’italo-suisse a d’abord mis la Caf sous tutelle en suspendant son président, le malgache Ahmad Ahmad soupçonné de corruption. Mais avant, il a dépêché au  siège de la Caf, la secrétaire générale de la Fifa, le sénégalaise Fatma Samoura , pour  un audit de la gestion du malgache. Lorsqu’en aout 2018, elle s’installe au siège de la Caf au Caire, elle n’arrive pas seule. Elle emmène avec elle Mario Gallavotti le directeur des commissions indépendantes de la Fifa. Cet audit a donc précipité la suspension d’Ahmad Ahmad.  Infantini est surtout accusé d’avoir privé la Caf de moyens car il aurait pesé sur la rupture du contrat avec le groupe Lagardère.

       Un contrat obtenu sous Issa Hayatou et qui allait booster la Caf à hauteur d’un milliards de dollars (906 millions d’euros) de 2017 à 2028. Une sorte de début de plan bien mené par Gianni Infantino qui a aujourd’hui abouti à la suspension d’un président élu et l’installation d’un autre sans élection.

 Qui est Patrice Motsepe ?

     Né dans une fratrie de 7 enfants cet avocat qui a démarré  ses études dans une école catholique, est devenu un homme d’affaires dont la notoriété a commencé en 1994, lorsqu’il fut en tant que noir à prendre une place d’associé dans un cabinet d’avocat. Il s’est lancé dans le monde des affaires par l’achat de poussière d’or dans les champs de mine. Sa fortune grimpe en force lorsqu’il crée un consortium de sociétés baptisé African Raibow minéral-ARM-. Le milliardaire désormais, s’intéresse comme tout bon sud-africain noir, au football. En 2004, il récupère le Mamélodi sundowns , un club de foot et fait de lui un vainqueur. Avec lui le Mamélodi  sundowns football club remporte la ligue des champions en 2006 et ensuite la supercoupe Caf. Le 12 mars 2021 à Rabat, il est désigné à l’unanimité président de la confédération africaine de football-Caf-.

Armand Iré

Lemediacitoyen.com

Lire aussi:
USA-Afrique, le Capitole pour le capital bonne conscience (édito)

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*