Carnet de voyage/La Lausanne (Suisse) : ce bout de paradis 

Carnet de voyage. La ville de Lausanne en Suisse se distingue par son architecture médiévale et un centre ville bondé de sites touristiques.

 Déjà, lorsqu’on quitte la capitale Genève en direction de La Lausanne, l’on est frappé par la végétation en pleine ville. L’on peut admirer la verdure tout le long du trajet. La modernisation n’a pas eu raison de la flore. Ce dimanche matin de juin 2022, à notre arrivée, nous savourons la fluidité du trafic routier. La ville   située sur la rive nord du lac Léman séduit. 

 Capitale du canton de Vaud elle est également une capitale olympique et un  chef-lieu du district de Lausanne.

Quatrième ville du pays en nombre d’habitants, la Lausanne compte en 2020, 140 202 habitants au niveau de la commune , et l’agglomération lausannoise compte 434 202 habitants.

Des panneaux indiquent le long de chaque ruelle que de 22h à 06h, il faudra rouler à 30 km/heure dans la ville de Lausanne. Ce, pour ne pas troubler la quiétude des habitants. La ville est soucieuse du bien être de ses habitants.  

Lorsqu’on met les pieds à Lausanne pour la première fois, on est tout de suite séduit par la beauté du lac. Ses rives verdoyantes sont tellement attrayantes. Les bords du lac donnent à voir ce que la ville a de mieux à offrir (la nature).

Le centre ville est bondé de centres commerciaux, d’enseignes gourmandes tels macdo,  ou encore Starbucks la chaîne de cafés Américain. Mais ces enseignes ce n’est pas ce qui vous fera adorer Lausanne. 

Vous serez tout de suite envoûté par la splendeur de la cathédrale. Elle est tournée vers le lac et les montagnes. Édifiée entre 1170 et 1275, elle est considérée comme le plus bel édifice gothique de Suisse. C’est un véritable joyau architectural.

Mais pour atteindre la cathédrale, le passage obligé, ce sont les escaliers du marché. Couverts entièrement en bois, ces escaliers interminables sont le lien direct entre le bas et le haut de la cité. Il est dit ici à Lausanne que leur forte pente a pour effet d’ouvrir l’appétit ou de favoriser la digestion. Après avoir arpenté les marches, une petite terrasse s’offre à nous avec une vue magnifique sur la cité. La terasse reçoit  de nombreux visiteurs, des touristes venant d’horizons divers. 

Cependant, au milieu de cette cité magnifique se cachent également des couches défavorisées qui sont obligés de faire la manche pour avoir de quoi manger. En l’espace de 2h nous sommes accostée simultanément par trois personnes qui nous demandent de quoi se payer un repas. Comme quoi, même dans les grandes villes occidentales, il y a des minorités.

Delores Pie, envoyée spéciale en Suisse 

lemediacitoyen.com 

Lire aussi:
Zonta International, 100 ans de lutte pour l’autonomisation de la femme

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*