Changement climatique : La Convergence Globale des Luttes pour la Terre et l’Eau en campagne pour 10 jours

 

    Du 30 septembre 2022 au 9 octobre 2022, cette organisation déroule une caravane dénommée « Caravane Africaine pour le Climat » dans le but de sensibiliser les populations sur la question.
Le lancement a eu lieu, ce vendredi 30 septembre 2022, au Parc National du Banco. Pour les organisateurs le choix de ce lieu participe à « montrer l’importance de ce parc et surtout encourager les décideurs à ce qu’il ait d’autres sites à son image ».

    L’objectif global de la caravane nationale que conduit cette plateforme est de contribuer à la mobilisation des groupes de la société civile et des communautés africaines pour réclamer la justice climatique. Plus précisément, à en croire Sinan Ouattara Point focal de cette plateforme, leurs actions visent in fine à « éveiller les consciences des populations, attirer l’attention des autorités et les inciter à mieux négocier les intérêts des populations à la cop 27 qui se tiendra en novembre 2022 prochain », a-t-il expliqué.

    Selon la plateforme Conférence Globale des Luttes pour la Terre et l’Eau, l’Afrique est moins destructrice de l’environnement et du climat mais malheureusement elle paie en grande partie les frais des actions des autres continents. C’est pourquoi à travers cette caravane elle réclame justice. « Nous polluons moins mais malheureusement sommes les grandes victimes. L’une de nos attentes à travers cette activité est d’obtenir l’effectivité de la compensation financière promise par les gros pollueurs à la Cop de Paris qui devrait être reversée au continent Africain pour favoriser une meilleure résilience des pays particulièrement touchés », a souhaité Sinan Ouattara.

    Trois régions sont ciblées dans cette activité à savoir le Sud Comoé à Aboisso, l’Iffou à Prikro et la Marahoué à Bouaflé. Ces trois zones ont été choisies pour faire face à certaines réalités et certains problèmes que souhaite dénoncer l’organisation Convergence Globale des Luttes pour la Terre des Sémences Paysannes Afrique de l’ouest.
Il s’agit entre autre de « l’orpaillage clandestin, la pollution des eaux et la destruction du Parc de la Marahoué dû à l’accaparement des terres », a cité Sinan Ouattara le point ici en Côte d’Ivoire.
Le point focal émet le vœu d’un « engagement plus significatif des autorités locales et nationales dans la lutte contre le changement climatique et ses effets néfastes et surtout une prise de conscience collective des populations ».

    En Afrique occidentale, la caravane mobilisera les communautés de cinq (05) pays, à savoir, le Burkina Faso, le Niger, le Mali, le Sénégal et le Togo, dans l’optique de donner une visibilité sous régionale à l’action.

Dofra Sekongo

Lemediacitoyen.com 

Lire aussi:
Tuberculose en Afrique, près de la moitié des patients sans traitements

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*