Côte d’Ivoire Logistique ,  les nouvelles immatriculations compromises

    Côte d’Ivoire Logistique ,  une menace de grève pourrait compromettre  les nouvelles immatriculations. 

    Le Syndicat Libre des Agents de Côte d’Ivoire Logistique (Sylacil)  et l’ensemble du personnel projettent d’entrer en grève ce mardi 6 octobre 2020.

  À cet effet, un préavis de grève a été adressé à la Direction générale, le 28 septembre 2020. Il est , relatif à des griefs et des revendications concernant la vie sociale et professionnelle des employés de Côte d’Ivoire Logistique.

Côte d'Ivoire Logistique
Le Secrétaire général Javel Kouakou ( serviette blanche au cou) et certains membres du Syndicat Libre des Agents de Côte d’Ivoire Logistique (DR)

   Aussi, le Secrétaire général du Sylacil, Javel Kouakou , a indiqué que « cette manifestation ayant pour cadre l’enceinte de notre société (Vridi Zone industrielle) n’a rien à avoir avec la situation sociale et politique du pays ».

      Et rassure que seront utilisés, seuls les moyens conventionnels autorisés par le droit du travail et la convention collective interprofessionnelle.

     L’arrêt de travail pour une durée indéterminée des personnels de Côte d’Ivoire Logistique est motivé par deux revendications majeures. 

    Ce sont : le non-paiement des salaires des mois d’août et de septembre 2020, conformément à l’article 32.3 du code du travail. Et le non-respect des accords de la réunion de conciliation du 26 juin 2020 (Paiement d’arriérés de gratification au titre des années 2016, 2017, 2018, 2019 et remboursement des ponctions de 20% opérées « illégalement » sur les salaires des agents depuis 21 mois.

      Côte d’Ivoire logistique est une société anonyme au capital de 1 milliard de F CFA. Sa plateforme intègre plusieurs services dont les Douanes ivoiriennes et la SICTA.  

     Un arrêt de travail pourrait impacter le processus d’immatriculation des véhicules. 

Une contribution de D. A

Lemediacitoyen.com

Lire aussi:
Analyse/ D’un 8 mars à un autre, où en est-on avec l’inclusion financière des femmes ? / Stephane Ganhi , économiste de développement, spécialiste de l’inclusion financière

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*