Covid-19, quartiers pauvres vs quartiers riches, le regard de Ganhi Stephane, spécialiste de l’inclusion financière

Stephane Ganhi, économiste de développement, chroniqueur à lemediacitoyen.com

    Les commentaires-réactions devant la Covid-19 en Côte d’Ivoire,  invitent la lutte des classes. Quartiers populaires vs quartiers riches. On n’en serait pas là, si la solidarite active était véritablement instituée. 

    Cette pandemie du covid19 met à nu les inégalités sociales existentes dans notre pays la Côte d’Ivoire . Certains se croient superieurs à d’autres par le fait qu’ils vivraient dans les quartiers les plus nantis. Mais au au-delà de cette appreciation factuelle se pose la question de ‘institutionalisation de la solidarité.

    On est tous unanimes qu’il faut des institutions fortes mais cela passe par l’institutionalisation de la solidarité car certains pays dans le monde ont adopté cette mesure qui permet à tout le monde de contribuer au bien-être  des autres.

    Ainsi donc en France, par exemple, on a le revenu de solidarite active qui permet à ceux qui travaillent de cotiser pour ceux qui sont au chômage ou en quête d’emplois.

    Ce qui fait que personne par son lieu d’habitation ne se sent superieur à l’autre. Chez nous, on est dans l’individualisme et la solidarite informelle. Cela se ressent dans les propos des uns et des autres.

    Sinon, nous sommes logés à la même enseigne et ce sont nos decideurs qui devraient penser cette solidarite sociale.

Par  Stephane Ganhi,

économiste de développement

Spécialiste de l’inclusion financière

Lemediacitoyen.com 

Lire aussi:
 Covid-19 , Me Loukou Josué Kouamé,( APCI) : “Les personnes handicapées n’ont pas été contactées”

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*