Développement local, placer l’inclusion financière au centre du débat /par Stéphane Ganhié, économiste de développement

   Développement local. En Côte d’ivoire, l’inclusion financière des jeunes et des populations exclues du système bancaire traditionnel constitue un enjeu majeur. Cette analyse examine les implications  sur le développement local. Puis, propose des  recommandations  dans la mouvance des élections locales du 02 septembre 2023.

Impact de l’Inclusion Financière sur le Développement Local 

   L’adoption de la politique d’inclusion financière par l’Etat ivoirien a pour objectif de stimuler l’entrepreneuriat et l’activité économique. En effet, l’accès limité aux services financiers entrave la capacité des jeunes et des populations exclues à créer et développer leurs entreprises. L’inclusion financière favorise la création d’emplois et l’essor des petites entreprises, contribuant ainsi à la croissance économique.

   Il faut noter aussi que cette stratégie à pour but de réduire la pauvreté. L’inclusion financière permet aux populations vulnérables d’épargner, d’emprunter et d’investir dans des activités génératrices de revenus. Cela réduit la dépendance aux sources de revenus informelles, aidant ainsi à atténuer la pauvreté au niveau local.

  La politique d’inclusion financière permet de renforcer la sécurité financière. L’accès aux services financiers permet aux individus et aux ménages de mieux gérer leurs finances et de faire face aux imprévus. Cela contribue à la stabilité économique des familles et à la résilience face aux chocs économiques. 

   Ajouté à cela cette politique permet de soutenir les institutions financières inclusives. Elle encourage la création et le développement d’institutions financières adaptées aux besoins des jeunes et des populations exclues, telles que les coopératives d’épargne et de crédit, pour faciliter l’accès aux services financiers.

   Dans la mouvance des élections locales, il serait intéressant pour les prétendants d’insérer dans leurs projets, la politique d’inclusion financière comme suit :

-Promouvoir l’Entreprenariat Jeune : Les candidats pourraient mettre en place des Programmes de formation et d’accompagnement pour les jeunes entrepreneurs, en facilitant l’accès aux financements et aux ressources nécessaires pour lancer et développer leurs entreprises. Car il n’y a de richesse que l’humain.

-Renforcer la collaboration avec les Organisations Internationales : Les candidats pourraient rechercher des partenariats avec des Organisations Internationales et des institutions financières pour obtenir un soutien financier et technique visant à promouvoir l’Inclusion financière.

   En conclusion, l’inclusion financière des jeunes et des populations exclues en Côte d’Ivoire est essentielle pour le développement local. Les élections du 02 septembre 2023 offrent une occasion de placer cette question au cœur des débats politiques et d’adopter des mesures concrètes pour stimuler l’inclusion financière et favoriser un développement économique et social durable.

Par Stéphane Ganhié, économiste de développement, spécialiste de l’inclusion financière 

Lemediacitoyen.com 

Lire aussi:
Lutte contre le discours de haine, ce que des bénéficiaires d'une formation du Refwada à Dabou ont dit

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*