Décryptage/ Rencontre Bédié-Gbagbo, Abidjan  tenue en haleine, ce qui se cache derrière le communiqué

Une rencontre historique entre les deux hommes ce 29 juillet, image d'illustration

La rencontre entre Henri Konan Bedié et Laurent Gbagbo ce 29 juillet à Bruxelles alimente les cafés depuis midi, ce 29 juillet 2019, en Côte d’Ivoire.  Le communiqué final est diversement interprété. Et pourtant !

                     

Des  commentaires à Abidjan s’en tiennent au communiqué final pour dire qu’une probable alliance n’y est pas mentionnée. Vraie.  Certes, il n’y a pas eu d’accord  politique véritable pour 2020 dans le communiqué final ayant sanctionné la rencontre, mais les deux présidents ont convenu » d’œuvrer ensemble pour le retour d’une paix définitive et durable en Côte d’Ivoire ».

Cela apparaît comme une stratégie politique pour attirer d’autres alliés et narguer peut-être les adversaires.  Selon des informations, la rencontre de ce jour était juste une formalité sinon c’est « bouclé » depuis longtemps. Et Gbagbo est également dans une position où il se garde de  faire  une déclaration politique officielle.  La preuve, aucune photo officielle de la rencontre n’a  filtré. Cependant, même si l’idée d’une alliance formelle est toujours en discussions, en politique, on ne « saute » pas vite. Il faut attendre la position officielle de Soro Guillaume et autres acteurs politiques. Sinon Assoa Adou, Guikahué,  Emmanuel Acka, Narcisse N’dri, Franck Kouassi ont fait le travail depuis longtemps, alors que N’Zueba passait sereinement son séjour à Biarritz, dans le sud-ouest de la France, avant de regagner son appartement de la rue Beethoven à Paris, puis direction Belgique. A noter qu’après le communiqué final, la rencontre qui a débuté vers 9heures, (heure de Côte d’Ivoire), s’est achevée autour de midi avec le déjeuner ensemble entre Bédié et Gbagbo en compagnie,  d’Henriette Bédié et de Nady Bamba, la compagne de Gbagbo.

Daniel Super

Lemediacitoyen.com

Lire aussi:
Election apaisée en 2020, Pulchérie Edith Gbalet échange avec l’Union Européenne

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*