Interview/ Philippe Kla, président de l’Union des Journalistes Culturels de Côte d’Ivoire (Ujocci) : « il faut promouvoir toutes les expressions culturelles »

|252 vues |
Interview/ Philippe Kla, président de l'Union des Journalistes Culturels de Côte d'Ivoire (Ujocci) : « il faut promouvoir toutes les expressions culturelles »
Interview/ Philippe Kla, président de l'Union des Journalistes Culturels de Côte d'Ivoire (Ujocci) : « il faut promouvoir toutes les expressions culturelles »

Philippe Kla,  nouveau président élu  de l’Union des Journalistes Culturels de Côte d’Ivoire (Ujocci) parle des axes prioritaires de son mandat avec Lemediacitoyen.com.

Vous venez d’être investi après votre élection à la tête de l’Union des Journalistes Culturels de Côte d’Ivoire (Ujocci). Quelle est la première activité que vous envisagez ?

Déjà avant même notre investiture, nous avons commencé, depuis notre élection le samedi 10 novembre 2018, à travailler. Nous avons,  entre autres, rencontré et échangé avec des acteurs culturels majeurs. Nous avons également lancé le premier numéro de notre tribune d’échanges avec Mme Irène Vieira, Directrice générale du Bureau Ivoirien des Droits d’Auteurs (Burida). Des actions aussi avec les institutions, les ministères de tutelle et des ambassades  sont menées pour leur porter l’information de notre élection mais surtout de nos projets.

 Après l’investiture donc nous allons présenter dans un premier temps, notre programme annuel d’activités. Lequel programme sera présenté devant tous à l’occasion d’une cérémonie de rentrée solennelle que nous envisageons. Entre autres activités que nous comptons mener au cours de ce premier trimestre, c’est la révision des textes de l’union qui sont vieux de plus de 21 ans, donc depuis 1997, date de sa création. Des formations et renforcement de capacité des journalistes, le lancement de la carte Ujocci, la tribune d’expression de l’Ujocci…. sont entre autres actions que nous prévoyons mener pour ce premier trimestre.

Vous évoquez la révision des textes. Quelles sont les dispositions particulières que vous aimeriez revoir?

Nous avons déjà mis en place un comité scientifique qui réfléchit déjà sur les éventuels changements à apporter. Tous les changements vont prendre en compte l’évolution des Médias en Côte d’Ivoire. Pour le moment, nous ne pouvons donc présager des dispositions prévues à ce niveau.

Il est parfois reproché aux journalistes de culture de mettre plus d’accent sur les people de la musique et de faire moins de critique au sujet des autres formes d’expression culturelles. Cet aspect est-il pris en compte dans les formations envisagées?

Votre observation est très pertinente. Nous estimons qu’il faut promouvoir toutes les tendances, spécificités, diversités et expressions culturelles.  Car que ce soit le people, le cinéma, la mode, les arts vivants, la gastronomie, la coiffure…. chaque tendance a sa place et son public. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle nous avons décidé de mettre en avant dans notre programme annuel d’activités, la spécialisation de nos journalistes à travers des formations et renforcement de capacité. De sorte à avoir des experts et des spécialistes dans ces divers domaines. Le tout sera couronné par une soirée de distinction et de  récompense des meilleurs journalistes culturels dans chaque spécialité.

Interview réalisée par Justice Vero

Lemediacitoyen.com 

Lire aussi:
Emissions de vacances/Ce qu’il faut éviter pour l’éducation artistique du public/par Christian Guehi

Email


*