Janydia Téty tel un… phénix

               Coté plastique c’est une belle dame qui entame l’âge de la maturité réelle chez un adulte. Elle a une voix posée, adoucissante et entrainante. Janydia est une artiste dont la vie de famille a pris le pas sur sa carrière musicale. Cependant, elle a décidé de revenir dans les bacs avec un maxi-single. Découverte ou redécouverte d’une artiste qui en a à revendre.

    De sa voix posée, Janydia nous raconte son histoire, avec quelques fois le visage qui s’assombrit comme sil elle s’en voulait d’avoir choisi sa vie de famille au profit de sa carrière. Elle a commencé la musique en 1991 à Abidjan la capitale économique ivoirienne. À l’entame de sa carrière, elle a fait les beaux jours de l’orchestre les « Classicmen » qui a participé de manière magistrale à une finale de l’émission « Podium » de feu Roger Fulgence Edmond Kassy. Son « truc » comme elle le dit ce sont les pianos bars. Elle a construit sa carrière dans ces endroits où les mélomanes férus de bonne musique débarquent tous les soirs. Janydia Téty a été aussi choriste et a accompagné la diva Aicha Koné lors d’un périple en Afrique de l’ouest en 1993. « C’est avec un baume de joie que j’ai accompagné la diva ivoirienne à la rencontre du public de Bamako, Ouagadougou et Conakry ». Ses yeux brillent lorsqu’elle évoque ces souvenirs.

    En 1996, elle est amoureuse d’un musicien du groupe congolais «Loketo ». Elle décide de le suivre à Paris en rêvant de devenir la star qu’elle a toujours voulu être. Elle fait une entrée en force dans le milieu showbiz africain à Paris lorsqu’elle participe comme choriste à un concert de feu Papa Wemba au Bataclan. Dans la foulée elle sort un album intitulé « Let’s me go ». Cet opus passe inaperçu car son producteur a décidé de l’enterrer comme on le dit dans le jargon musical.

Janydia Téty

   Une vie de famille au détriment de sa carrière.

    Elle attendra 22 ans pour réapparaitre avec un single. Durant ces deux décennies, elle a formé une famille et s’est battue pour sa progéniture, pour qu’elle puisse évoluer dans un pays où les chances n’ont pas le même poids au vu des origines.

    En 2019 donc, elle met sur le marché « Les faux gars », titre de cette création bien enlevée. Hélas ! C’est une autoproduction et l’artiste manque de moyens pour en assurer la promotion juste après un intéressant clip. Le single s’écroule et Janydia patiente, un peu abattue mais pas vaincue.

    Le 14 octobre 2023, elle sort un maxi-single dénommé « Espoir ». Avec cette majestueuse autoproduction, Janydia veut renaitre de ses cendres comme…un phénix. Le titre promo de ce mini-album de trois titres qui est « Je te suivrai » est déjà en clip et a commencé à tourner sur quelques radios à Abidjan et en hexagone. Janydia Téty a de la graine et a tous les atouts pour être une star comme elle en rêve.

    Elle demande à ses fans et aux mélomanes d’embrasser sa nouvelle production avec amour car c’est cet amour pour son public qui ne lui fait pas baisser les bras.

 Armand Iré

Lemediacitoyen.com 

Lire aussi:
Bienfaisance, Yopougon, des bénévoles rénovent trois maisons à l'occasion de Noël

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*