Forum Économie Circulaire à Abidjan : Nestlé expose sa stratégie de zéro déchets à la décharge

 

 

    Abidjan a abrité du 18 au 21 octobre 2023, un forum sur l’économie circulaire. Un cadre d’échanges et d’exposition qui permet aux entreprises exerçant dans divers domaines d’exposer leurs capacités à protéger l’environnement en prenant en compte le traitement ou le recyclage des déchets.

    C’est dans ce contexte que, Nestlé, conformément à sa philosophie et son axe stratégique en lien avec son système de management environnemental au niveau mondial, a pris part à cet événement.

    L’entreprise est connue pour sa renommée dans le secteur de l’agroalimentaire. Pour une fois on pourrait parler d’elle sous un autre angle : la protection de l’environnement. 

    Dans sa chaîne de production, Nestlé génère, à l’image de toutes entreprises, des déchets liés à son activité. Mais depuis quelques années, le géant de l’agroalimentaire entreprend des actions à plusieurs niveaux. 

    D’abord en interne. Selon la Directrice de Communication Institutionnelle et des Affaires Publiques, Mame Pane SAKHO, « la Direction Générale se donne les moyens de former et de sensibiliser les employés sur l’orientation à suivre en matière de gestion de déchets », a-t-elle indiquée. Elle ajoute qu’au sein de ses différents sites « des poubelles sont installées permettant de faire la ségrégation des déchets à la collecte ». 

    Ensuite, Nestlé veut également impliquer les consommateurs dans sa démarche de protection de l’environnement. C’est pourquoi depuis 2020, l’équipe managériale a voulu tester des modèles de projets économiques de valorisation de déchets plastiques. « On a mis en oeuvre trois types de projets. Le premier dénommé ‘’Au marché je trie’’. Il consiste à amener les commerçants à trier les déchets plastiques dans les marchés. Le second ‘’Plastok’’ mettait en évidence des box installés à différents endroits où les populations viennent monnayer leurs déchets plastiques. Enfin, les ‘’collecteurs ambulants’’ qui sillonnent certaines communes (Abobo et Cocody) pour collecter les déchets plastiques », a énuméré la Directrice de la Communication.

    Tous ces projets avaient pour but de montrer qu’il est possible de mettre en place des modèles d’économie circulaire pour gérer de façon responsable les déchets plastiques en les valorisant. 

    Cependant, Mame Sakho précise que l’ambition de Nestlé n’est pas de devenir un recycleur, mais de « susciter et montrer le chemin pour permettre à des startups spécialisées dans le recyclage de s’investir dans l’économie circulaire et créer ainsi de la valeur », s’est-elle justifiée.

    Pour cadrer avec cette ambition les déchets sont triés par catégorie : plastique, papier carton, ferraille, organiques etc. Ils sont ensuite confiés à des prestataires spécialisés agréés par le Centre Ivoirien Anti-Pollution (CIAPOL). 

    Le traitement des déchets par ces structures permet d’obtenir, selon la catégorie du Biofuel, des alvéoles d’oeufs, des pavés pour la construction, du compost. Par ailleurs les sites de production de Nestlé disposent de station d’épuration qui permettent de traiter les eaux usées et les utiliser pour arroser la verdure.

    Il faut préciser que Nestlé participe à ce forum de l’Economie Circulaire via l’Association Ivoirienne pour la Valorisation des Déchets Plastiques (AIVDP) dont elle assure la vice-présidence.

    Le géant de l’agroalimentaire a pris l’engagement d’arriver « en 2050 à zéro émission de gaz à effet de serre sur ses différentes chaînes de production », à en croire la Directrice de Communication.

    Ce Forum a enregistré, en plus de ces entreprises, la participation de nombreux entrepreneurs, décideurs politiques et experts africains et étrangers, afin de présenter les meilleures solutions de l’économie circulaire.

 

Lire aussi:
Justice climatique et Covid-19, les Jeunes Volontaires pour l'Environnement mettent le holà

Dofra Sekongo

Lemediacitoyen.com 

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*