Lutte contre l’impact des changements Climatiques : Des structures étatiques et privées reçoivent des documents de plaidoyers élaborés par la convention de la Société Civile Ivoirienne

 

     En marge de la cérémonie de remise de prix aux meilleures productions médiatiques 2022 sur la justice climatique qui s’est tenue le jeudi 10 Novembre 2022 , des structures étatiques et privées ont reçu des documents de plaidoyers élaborés par la convention de la Société Civile Ivoirienne (CSCI) dans le cadre du projet Benkadi dans les locaux de l’organisation sise à Angré 8ème tranche.

Ce sont les structures telles que le ministère de l’Environnement, l’Office Ivoirien des Parcs et réserves (OIPR), le Programme National pour le Changement Climatique (PNCC), la Fédération Ivoirienne des petites et moyennes entreprises (FIPME), la Direction de la promotion des personnes Handicapées (DPPH) qui ont reçu des documents de plaidoyer et des rapports d’étude afin d’aider à obtenir le changement de politique et de pratique en lien avec la résilience climatique des populations vulnérables.

 Ces documents de plaidoyer et rapports d’étude, selon le coordonnateur National de la CSCI apparaissent comme un moyen pour la faitière des organisations de la société civile ivoirienne de se faire davantage entendre. Ce à l’occasion de la conférence de Charm el-Cheich de 2022 sur les changements climatiques (COP 27) qui se tient en Egypte du 06 au 18 novembre 2022.

 En effet, il s’agit d’un projet de plaidoyer qui insiste sur la prise en compte des populations vulnérables notamment les femmes, les jeunes, les personnes en situation de Handicap par les structures étatiques dans l’élaboration des politiques publiques dans la lutte contre l’impact des changements climatiques, ainsi que le secteur privé dans leur système de management des entreprises de sorte qu’elles adoptent des politiques sensibles à la résilience de ces populations vulnérables.

 La CSI à travers le projet Benkadi a procédé en amont avec les coordinations régionales à la sensibilisation sur la préservation des parcs nationaux et la lutte contre les changements climatiques de plus de 500 femmes, les jeunes, 89 personnes en situation de handicap, les agriculteurs et à la formation aux techniques agricoles durables notamment à la fabrication du compost en partenariat avec l’agence Nationale d’Appui au développement Rural (ANADER).

 En outre, les leaders communautaires ont été formé afin d’être outillés aux techniques de plaidoyer pour exprimer eux-mêmes leur besoin auprès des décideurs, et participer à des formations sur la collecte des données avec les coordinations régionales.

C’est au total 23 coordinations régionales au sein de la CSCI qui travaillent sur le projet Benkadi sur le territoire national afin de rester au contact des populations locales et aider à la lutte contre le changement climatique.

Victoire Kouamé

Lemediacitoyen.com

 

Lire aussi:
Non reconnaissance des semences paysannes, des activistes africains dénoncent

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*