Sécurité sociale, l’urgence d’une ressource humaine suffisante et de qualité

CNPS sécurité sociale
La sortie des élèves en sécurité sociale, une occasion pour insister sur la formation. (LMC)

    Les acteurs de la sécurité sociale misent sur une ressource humaine de qualité et en grand nombre  au regard des nouveaux défis dans le secteur. Au nombre de ces défis,  la Couverture maladie universelle.

 

      Les projets d’extension de la couverture sociale, rendent urgente la mise à disposition de compétences en quantité et en qualité. Les acteurs de la sécurité sont unanimes sur la question. Ils l’ont fait savoir dans leur discours lors de la remise de diplômes aux élèves  de la sécurité sociale de la promotion 2018-2019 du Centre Ivoirien de Formation des Cadres de Sécurité Sociale (CIFOCSS).

         Il s’agit de la 19ième  promotion des cadres moyens de sécurité sociale, la 15ième  promotion des contrôleurs d’exploitation ; La 10ième   des contrôleurs en prévention ; et la 23ième   des techniciens de sécurité sociale.  Ils sont 106 élèves issus de caisse de sécurité sociale du Gabon, du Tchad, la Guinée-Conakry, le Togo, le  Congo, la Centrafrique et la Côte d’Ivoire.

        L’événement  a eu lieu le 27 décembre 2019 à Abidjan-Plateau. Ce, sous la houlette de la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale (Cnps).

      Pour Mahi Clarisse, directeur général adjoint chargé de l’Exploitation de la CNPS, cette cérémonie « est  une occasion offerte aux acteurs et partenaires de la sécurité sociale pour magnifier l’œuvre de formation qui permet de développer les compétences nécessaires à la réalisation des missions dévolues aux organismes de prévoyance sociale »

     Et d’ajouter : « Ce renforcement des ressources humaines de nos institutions est depuis toujours au centre des préoccupations des Responsables des organismes de sécurité sociale, mais plus encore ces dernières années.   En effet, en lien avec cet objectif, les récentes promotions du CIFOCSS connaissent des effectifs élevés ; toute chose qui contribue, à positionner le CIFOCSS comme un précieux outil d’accroissement des performances de nos organismes.»

Ces chantiers de la Côte d’Ivoire

                                                                         

       Pour  Bagate Bolou, inspecteur général, représentant le ministre de l’Emploi et de la Protection Sociale, l’environnement socio-économique des pays africains  relève de nombreux enjeux et défis. Notamment, en termes de renforcement de la résilience des couches sociales vulnérables.

      « En tenant compte, la Côte d’Ivoire a implémenté un certain nombre de projets visant à bâtir un système de protection sociale plus inclusif, étendu aux populations ne bénéficiant encore d’aucune couverture sociale. Il s’agit principalement de la Couverture Maladie Universelle, des filets sociaux productifs, du régime des travailleurs indépendants et des professions libérales, pour ne citer que ceux-là. Toutefois, la bonne implémentation de tous ces mécanismes restent fortement tributaires de la qualité des ressources humaines appelées à conduire l’ensemble de ces processus. »

       La diversité de la provenance des apprenants  « pourrait s’interpréter aussi que l’intégration par la protection sociale d’Afrique commence par la formation des ressources humaines, en quantité et en qualité dans un environnement plus adéquat. Cette diversité traduit également, à mon sens, la volonté des pays africains de mutualiser leurs expériences en matière de rationalisation de la gestion et aussi d’harmonisation de leurs pratiques, le tout dans la perspective de s’aligner sur les standards internationaux de gouvernance des organismes de prévoyance sociale », estime Bagate Bolou, inspecteur général.

         Le Centre Ivoirien de Formation des Cadres de Sécurité Sociale (Cifocss) existe depuis 1984. Il fait partie des  entités de l’Institut de Formation aux Métiers de la Sécurité Sociale (IM2S). L’IM2S  a été créé le 6 mars 2009 par la Direction générale de la Cnps-Côte d’Ivoire. Ce,  dans le cadre de sa nouvelle politique de formation des personnels des organismes africains de sécurité sociale.

         Le Cifocss, en partenariat avec 18 pays et 26 organismes de sécurité sociale, a formé à ce jour à travers 5 cycles, 1667 élèves répartis comme suit : 343 Cadres supérieurs de sécurité sociale avec 17 promotions soit 20,58%.

Nesmon De Laure

Lemediacitoyen.com

Lire aussi:
Communiqué, Prix régional sur le journalisme sensible au genre

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*