Solidarité, la Caisse sociale pour artistes (CASA) au chevet d’Aristide Dico

Caisse de solidarité des artistes
Okiere Koutoua, mécène de la Culture (en bleu) aux côtés d'Aristide Dico (DR)

L’outil de solidarité des artistes mis en place par Okiere Koutoua, mécène de la Culture est fonctionnel. Il connait son premier bénéficiaire.

 

Disparu des radars depuis quelques semaines pour des raisons de santé,  l’arrangeur, auteur-compositeur Jean Aristide Dico est en pleine convalescence. C’est dans cette ambiance  que Okiere Koutoua Honoré, Président fondateur de l’ONG Belgo-Ivoire santé lui a rendu une visite surprise le jeudi 16 janvier 2020.  Egalement mécène de la culture, Okiere Koutoua  a nourri l’idée de mettre sur pied, une association d’entraide aux artistes de Côte d’Ivoire. Dénommée Caisse d’Aide Sociale pour Artistes (CASA),  elle est destinée aux artistes qui traversent des moments difficiles.

 Plusieurs   artistes y ont déjà  adhéré, notamment   Meiway, Bétika et Nayanka Bell. Et cette visite surprise à Aristide Dico marque en effet, la première action sociale de la CASA. L’artiste a donc reçu un chèque de 300 milles Francs CFA des mains du donateur qui vit depuis des décennies en Belgique.

  « Je souhaite que tu ne désespères pas.  Je te souhaite un prompt rétablissement et souhaite que tu aie une meilleure santé », a souligné le premier responsable de la CASA qui n’a jamais hésité  à apporter son aide toutes les fois où il pouvait aider un artiste. Pour sa part, Jean Aristide Dico a adressé ses remerciements au donateur. « C’est un sentiment de joie de savoir qu’il y a toujours des âmes généreuses  pour moi. »  

Sourire aux lèvres et assis sur son lit de convalescence, nous l’avions trouvé avec un esprit très positif. A son domicile, il ne cesse de ‘’distribuer’’ sa bonne humeur  aux visiteurs qui se succèdent.  Arrangeur, auteur compositeur et producteur des Media, Jean Aristide Dico a fait la radio dans les années 98, en tant que chef d’antenne à radio espoir. Passionné de média, il a également collaboré dans les magazines  top visage et star magazine. Sociétaire du BURIDA, il est  depuis 2011, le président de la commission des œuvres musicales.  

Daniel Susper

Lemediacitoyen.com

Lire aussi:
Emigration des jeunes, déguerpissement …ces réalités plus visibles que le chiffre de la croissance

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*