Tribune /Le devoir de libérer Ignace Sossou

La liberté de la presse est un pilier majeur de la démocratie et toute société démocratique qui emprisonne ses journalistes dans le cadre de l’exercice de leur métier s’expose à être déclassée.

Ignace Sossou, journaliste et directeur de production de Bénin Web TV, purge actuellement une peine de 18 mois de prison ferme après sa condamnation, le 24 décembre 2019, pour «harcèlement par le biais de moyens de communication électronique » sur la base d’une loi
béninoise portant code du numérique. Le journaliste avait précisément relayé sur les réseaux sociaux certains propos du procureur le tribunal de première instance de Cotonou qui s’était exprimé, le 18 décembre 2019, lors d’un atelier organisé par l’agence française de développement médias (CFI).

Tout le monde a aujourd’hui la preuve sonore et écrite que les propos tenus n’ont pas été tronqués par le journaliste embastillé. Comment peut-on envoyer un journaliste en prison pour trois tweets ne présentant, qui plus est, « aucun caractère diffamatoire » comme l’a finalement
reconnu CFI et comme chacun a pu le constater ? Dans un pays où l’avènement d’un code du numérique en 2018 est porteur d’angoisse pour la presse et les acteurs de la toile, les propos tenus par le procureur étaient de l’information.

En les relayant, Ignace Sossou a tout simplement fait son métier. Jamais un journaliste ayant relayé sur les réseaux sociaux des propos qui ont bien été tenus en public ne s’était retrouvé derrière les barreaux dans l’espace CEDEAO. Comme l’a souligné Reporters sans frontières (RSF), ce « précédent est extrêmement dangereux ». Et la détention de notre confrère Ignace Sossou choque bien au-delà des frontières du Bénin. Partout dans le monde, y compris dans nos pays d’Afrique de l’Ouest, fleurissent des textes de loi qui, au nom de la lutte contre la désinformation, les discours de haine, la cybercriminalité ou encore le terrorisme, peuvent être utilisés pour restreindre la liberté d’expression et jeter des journalistes en prison.

Ignace Sossou n’avait commis aucune faute comme journaliste. Ces trois tweets ont été considérés comme du cyberharcèlement. Ce reporter a subi la rigueur d’une loi, le code dunumérique, qui n’est pas le texte officiel qui régit l’activité des médias.

Cette condamnation n’honore ni le Bénin, l’une des démocraties les plus stables du continent africain ayant courageusement instauré la dépénalisation des délits de presse, ni le régime en place qui a pourtant été fer de lance dans la dépénalisation des délits de presse et qui a soutenu
l’initiative pour l’Information et la Démocratie, lancée par RSF en novembre 2018, à l’occasion de l’Assemblée générale des Nations unies.
Plus de deux mois après son arrestation et alors que les preuves de son innocence sont sur la place publique, chaque jour passé par Ignace Sossou en prison est un tort causé à la réputation démocratique du Bénin et au bilan du président Patrice Talon dont nous partageons la ferme volonté de lutter contre la désinformation, notamment sur les réseaux sociaux. C’est une situation qui interpelle tous les Etats du monde. Notre conviction est que ce défi peut être relevé sans restreindre la liberté de la presse.

Il est du devoir du président Patrice Talon d’honorer l’engagement pris, en 2015, par le législateur béninois de dépénaliser les délits de presse. Il s’en montrera digne en usant de tous les pouvoirs dont dispose le président de la République pour libérer le journaliste dont l’emprisonnement est l’une des pires erreurs judiciaires et politiques des années du renouveau démocratique au Bénin et un recul important dans le combat mené par les journalistes de l’ensemble de la région, de Dakar à Cotonou, afin que les journalistes ne fassent plus l’objet de
peines privatives de liberté pour de simples délits de presse, lorsque ceux-ci sont constitués.

 

Lire aussi:
Analyse/Par-delà les « coquilles », repenser les manuels scolaires comme symbole de la souveraineté et de l’identité nationales/prof Alger Ekoungoun

             SIGNATAIRES

 

            Médias 

 

  1. Abidjan.net (Côte d’Ivoire)
  2. aCotonou.com (Bénin)
  3. Africafullsuccess.com (Togo)
  4. Africaguinee.com (Guinée)
  5. Al Akhbar Info (Mauritanie)
  6. Bénin Web TV (Bénin)
  7. Dépêches du Mali (Mali)
  8. Eburnie Today (Côte d’Ivoire)
  9. Faso.net (Burkina Faso)
  10. Front Page Africa (Liberia)
  11. Guineematin.com (Guinée)
  12. Icilome.com (Togo)
  13. Igfm.sn (Sénégal)
  14. Impact.sn (Sénégal)
  15. Journaldumali.com (Mali)
  16. Kunafoni.com (Mali)
  17. L’Alternative (Togo)
  18. L’Éléphant Déchaîné (Côte d’Ivoire)
  19. L’Événement (Burkina Faso)
  20. L’Investigateur (Mali)
  21. L’Observateur Paalga (Burkina Faso)
  22. Le Challenger (Mali)
  23. Le Flambeau des Démocrates (Togo)
  24. Le Quotidien de Nouakchott (Mauritanie) 
  25. La Lance (Guinée)
  26. Le Challenger (Mali)
  27. Le Lynx (Guinée)
  28. Lemediacitoyen.com (Côte d’Ivoire)
  29. LeReflet.net (Mauritanie) 
  30. Le Temps (Côte d’Ivoire)
  31. Le Populaire (Guinée)
  32. LG Infos (Côte d’Ivoire)
  33. L’Infodrome (Côte d’Ivoire)
  34. L’Intelligent d’Abidjan (Côte d’Ivoire)
  35. L’Inter (Côte d’Ivoire)
  36. L’Observateur (Guinée)
  37. Mali24.info (Mali)
  38. Maliactu.net (Mali)
  39. Malivox.net (Mali)
  40. Malizoom.net (Mali)
  41. Matin Libre (Bénin)
  42. Medianiger.info (Niger)
  43. Nord Sud Quotidien (Bénin)
  44. Observateur Paalga (Burkina Faso)
  45. Ouestaf.com (Sénégal)
  46. Pressafrik.com (Sénégal)
  47. Sahelien.com (Mali)
  48. Seneweb.com (Sénégal)
  49. Sidwaya (Burkina Faso)
  50. Soir Info (Côte d’Ivoire)
  51. Tahalil Hebdo (Mauritanie)
  52. The Point (Gambie)
  53. Togoonair.com (Togo)
  54. Togo Top News (Togo)

 

Organisations

 

  1. AfricTivistes 
  1. Association des professionnels de la presse en ligne – APPEL
  1. NJEPAG-Niger 
  1. CENOZO 
  1. Collectif #DATAGUEULE
  1. Disclose
  1. Nothing2Hide
  1. Réseau 3i 
  1. SYNPICS 
  1. UNALFA
  1. UNJCI
Lire aussi:
Ôtez votre genou, nous avons le droit de respirer

 

        Journalistes 

 

  1. Mohamed ABDOU, blogueur, Alkachiv (Mauritanie) 
  2. Charlemagne, ABISSI, Directeur général Groupe Savane Médias (Burkina Faso) 
  3. Directeur général Groupe Savane Médias) 
  4. Aché ADOUM ATTIMER – Journaliste, porteuse du projet « Stopblabla » (Tchad)
  5. Manféi ANDERSON DIÉDRI  – Rédacteur en chef, eburnietoday.com (Côte d’Ivoire)
  6. Moussa AKSAR – Président de la Cellule Norbert Zongo pour le journalisme d’investigation, CENOZO (Niger)
  7. Ferdinand AYITÉ – Journaliste, L’Alternative (Togo)
  8. Sileye BA – Journaliste indépendant (Mauritanie)
  9. Stéphane BAHI – Directeur de publication, L’Éléphant Déchaîné (Côte d’Ivoire)
  10. Jean-Claude COULIBALY, président de l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI)
  11. Vamara COULIBALY – Directeur général, Soir Info, L’Inter et L’Infodrome (Côte d’Ivoire)
  12. Marc BOUCHAGE – Journaliste indépendant (France) 
  13. Arnaud Paul DEGUENON – Journaliste, Bénin Web TV (Bénin)
  14. Nesmon De Laure – Rédactrice en chef lemediacitoyen.com (Côte d’Ivoire)
  15. David DEMBÉLÉ – Rédacteur en chef, Dépêches du Mali (Mali)
  16. Assane DIAGNE, directeur du bureau Afrique de l’Ouest de RSF (Sénégal)
  17. Souleymane DIALLO – PDG, Groupe Lynx (Guinée)
  18. Ramata DIAOURÉ – Secrétaire de rédaction, Journal du Mali, correspondant RSF (Mali)
  19. Momar DIENG – Fondateur, Impact.sn (Sénégal)
  20. Hélène DOUBIDJI – Directrice Média, Togotopnews.com (Togo)
  21. Chiaka DOUMBIA – Directeur de publication, Le Challenger, Secrétaire exécutif du Réseau malien des journalistes d’investigation RMJI (Mali)
  22. Cheikh Fall – Président, AfricTivistes (Sénégal)
  23. Modibo FOFANA – Directeur de publication, Mali24.info, Président de l’APPEL-Mali (Mali)
  24. Yacouba GBANÉ – Directeur de publication, Le Temps et LG Infos  (Côte d’Ivoire)
  25. Guillaume GBATO – Secrétaire général, Syndicat national des professionnels de la presse de Côte d’Ioire, SYNAPPCI (Côte d’Ivoire)m
  26. Aliou HASSEYE – Journaliste, Malivox.net (Mali) 
  27. Augustin K. FODOU – Journaliste, Sahelien.com (Mali) 
  28. Ahmadou Bamba KASSE –  journaliste à l’agence de presse sénégalaise (APS), secrétaire général du Syndicat des professionnels de l’information et de la communication du Sénégal (Sénégal)
  29. Isidore KOUWONOU – Journaliste, Icilome.com (Togo)
  30. Sylvain LAPOIX – Journaliste et formateur (France) 
  31. Loïc LAWSON – Journaliste, Le Flambeau des démocrates (Togo)
  32. Julien LE BOT – Journaliste, auteur et réalisateur indépendant (France) 
  33. Ibrahima LISSA FAYE – Directeur de publication, Pressafrik.com, Président de l’APPEL (Sénégal)
  34. Geoffrey LIVOLSI – Journaliste, Disclose (France)
  35. Ali LMRABET – Journaliste (Maroc)
  36. Maimouna LO – Journaliste, TVM (Mauritanie)
  37. Andrea MAGNIM – Journaliste, Togoonair.com (Togo)
  38. Baudelaire MIEU – Journaliste, Bloomberg et Jeune Afrique, correspondant RSF (Côte d’Ivoire)
  39. Daouda MINE – Directeur des supports numériques, Groupe Futurs Médias-GFM (Sénégal)
  40. Joël NIANZOU – Président, Plateforme de la Presse Numérique de Côte d’Ivoire, PNCI (Côte d’Ivoire)
  41. Haiba cheikh  SIDATI – Directeur Exécutif, Al Akhbar Info (Mauritanie)
  42. Isselmou OULD MOUSTAPHA SALIHI – Membre du CENOZO, journaliste indépendant (Mauritanie)
  43. Souleymane OUMAROU BAH – Coordonnateur de l’Association nigérienne des journalistes pour l’éducation à la paix et à la bonne gouvernance, ANJEPAG-Niger (Niger)
  44. Mamadou OURY DIALLO – Journaliste (Guinée) 
  45. Grégoire POUGET – Président et co-fondateur de Nothing2Hide (France)
  46. Pap SAINE – Journaliste, The Point (Gambie)
  47. Moussa SAMBA SY – Directeur de Publication, Le Quotidien de Nouakchott (Mauritanie) 
  48. Gaston SAWADOGO – Journaliste, L’Evènement (Burkina Faso)
  49. Togola Hawa SEMEGA – Journaliste, Kunafoni.com (Mali)
  50. Yamoussa SIDIBÉ – Ancien directeur général de la Radiodiffusion Télévision Guinéenne-RTG, ancien correspondant de France Télévisions (Guinée)
  51. Rodney Sieh, Directeur de publication de Front Page Africa (Liberia)
  52. Amadou Tidiane SY – Fondateur, Ouestaf.com (Sénégal)
  53. Seydou SYLLA – Directeur de publication, Malizoom.net (Mali)
  54. Daouda T. KONATÉ – Directeur de publication, L’Investigateur (Mali)
  55. Dominique THIERRY – Journaliste, expert en développement média (France)
  56. Fiacre VIDJINGNINOU – Journaliste, Nord Sud Quotidien, correspondant de RSF (Bénin)
  57. Alafé WAKILI – Directeur général, L’Intelligent d’Abidjan (Côte d’Ivoire)

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*