Autonomisation, le plaidoyer de Angbi Nina Bouabré, présidente des artisanes

artisanes
Angbi Nina Bouabré, artisane perlière et infographiste, par ailleurs présidente du REFACI (DR)

  

Montrer le savoir-faire des artisanes, mais aussi faciliter l’écoulement de leurs produits. Ce sont entre autres les raisons d’être du Marché international des artisanes qui se tient bientôt. Une initiative du Réseau des Femmes Artisans de Côte d’Ivoire (REFACI), présidé par Angbi Nina Bouabré, artisane perlière et infographiste. Elle invite les sponsors à soutenir l’évènement qui épouse l’autonomisation de la femme.

Le Réseau des femmes artisans de Cote d’Ivoire (REFACI) organise la première édition du Marché International des Artisanes (MIA).  Il s’agit pour elles, de présenter leur savoir-faire,  lutter contre la pauvreté et assurer leur autonomie financière. L’activité est prévue du 4 au 8 mars 2020,  à l’Université Felix Houphouet Boigny d’Abidjan.
« La mise en place d’une telle activité nécessite de gros moyens que les femmes du Refaci ne disposent pas. Nous cherchons donc des sponsors, des partenaires et des personnes de bonnes volonté pour nous soutenir d’une manière oú d’une autre pour associer leur image à notre évènement », plaide Angbi Nina Bouabré, artisane perlière et infographiste, par ailleurs présidente du Réseau.

Égrainant les difficultés du secteur, elle explique que la majorité des artisanes ont du mal à avoir un financement pour agrandir leur activité. Le coût du bail de location est élevé. Donc,  elles ont du mal à s’installer et travaillent plus à domicile. La main d’œuvre se fait rare ce qui ralentit leur travail.

artisanes
Les artisanes attendent sponsors pour leur événement (DR)

Elles annoncent tout genre d’articles dans le domaine de l’artisanat. Entre autres, le textile, l’hygiène corporelle, l’agroalimentaire, la maroquinerie, l’artisanat d’art. Pour participer, il faut être une artisane. Elles ont réservé des stands pour les hommes. Mais la priorité est faite aux artisanes. 250 exposants sont attendus.

Les visiteurs sont également les bienvenus.

Nesmon De Laure

Lemediacitoyen.com

Lire aussi:
Pressions de l’entourage, Samba-Panza révèle : « on m’a demandé de modifier la charte constitutionnelle pour rester »

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*