Affaire Océane, des acteurs des médias engagés contre les violences sexuelles condamnent

Christiane Mahile Laure, la présidente du réseau (DR)

     Le Réseau des professionnels des médias engagés dans la lutte contre les violences sexuelles (Repmelvs), condamne l’acte ignoble perpétré sur la petite Bouassa Ahou Océane, 3 ans, le 30 septembre 2019. Cette déclaration s’est faite à travers un communiqué de presse dont nous avons reçu copie.  

   « Suite au décès par viol, nous membres du réseau des professionnels des médias engagés dans la lutte contre les violences sexuelles (Repmelvs), condamnons avec la dernière énergie, ce crime. Exigeons que le coupable soit activement recherché, retrouvé, jugé et condamné conformément à la loi afin de décourager les potentiels abonnés à cette pire forme de criminalité. Demandons aux autorités ivoiriennes d’accentuer et étendre les actions de sensibilisation contre les violences sexuelles sur toutes ses formes afin de sauver des vies ».

     Ledit réseau a aussi exprimé son mécontentement à travers le communiqué. « Le lundi 30 septembre 2019, c’est avec stupeur que nous apprenons le décès de Bouassa Ahou Océane, 3 ans au Chu de Cocody. Cette fillette a perdu la vie après qu’elle ait été enlevée et  sauvagement violée par un individu à Dimbokro. Cet acte criminel, ignoble, abject et apocalyptique intervient malheureusement au moment où la Côte d’Ivoire s’honore d’être retirée de la liste honteuse des pays indexés pour pratique de violences sexuelles y compris celles commises en période de conflit », lit-on.

    Le Réseau des professionnels des médias engagés dans la lutte contre les violences sexuelles (Repmelvs) est récent. Il a vu le jour à la suite d’un atelier de formation tenu à Dabou en juillet dernier par le Programme des Nations Unies (PNUD) autour de la question des Violences Basées sur le Genre (VBG). Il a pour présidente christianne Mahile de Radio Yopougon.

Marina Kouakou

Lemediacitoyen.com

Lire aussi:
Focus santé/ Fontanelle, bébés secoués,… remèdes de grand-mère : repérer le bon geste

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*