Alimentation, des femmes s’informent sur la fabrication de bouillon culinaire

    Alimentation. Des associations de commerçantes  d’Abidjan ont participé à une séance d’information sur la fabrication des bouillons.  C’était le 27 Mai 2021 à Abidjan-Cocody. 

     « Nous ne savions vraiment pas comment consommer les bouillons de cubes. À travers cette rencontre, nous avons appris que le taux de sel dans les bouillons a été diminué. Par le passé, nous n’avions pas eu ces informations-là, ce qui faisait que nous étions très méfiantes. Surtout les ingrédients qui entrent dans la confection de Maggi l’ail et tablette m’ont trop plu. » 

Ces mots sont de Mme Fofana, Association des femmes commerçantes d’Abobo. Elle fait partie des  commerçantes issues des dix communes d’Abidjan. Et ayant répondu à l’invitation d’une marque spécialisée à la fabrication des bouillons à Abidjan-Cocody-Angré. 

    Comme la précédente intervenante, Mme Golet de l’ Association des femmes de Cocovico exprime ses sentiments. 

     « Nous avons pu remarquer en cette journée tout le processus de fabrication des cubes qui inondent nos marchés. Nous avons aussi vu les intrants qui entraient dans la fabrication des bouillons pour améliorer notre santé. Ils nous ont appris qu’ils mettaient du fer dans les bouillons, alors que nous savons que le fer est très bon pour notre santé. Toutes les rumeurs sont aujourd’hui dissipées dans mon esprit. Les responsables de Maggi nous ont aussi dit qu’ils prenaient des engagements pour notre santé, et cela est très rassurant ! »

     En effet ces femmes ont été informées du processus de fabrication des bouillons. Avec à l’appui une visite virtuelle. Les intervenants ont présenté les différents bouillons et la fabrication des produits maggi. 

alimentation

     Expliquant l’initiative Boris Konan, Category Developper (Nestlé)  affirme :« A travers cette journée que nous venons d’initier, nous voulons informer les populations sur nos produits Maggi. Parce que nous avons constaté qu’il y a des rumeurs persistantes sur les intrants qui entrent dans la fabrication de nos bouillons. Nestlé à plusieurs engagements en termes de qualité, de mode de vie et de nutrition. Donc, il était important pour nous de pouvoir apporter le distinguo à la population sur ce qui est vrai et ce qui ne l’est pas. Cette fois-ci, nous avons décidé de convier des associations de femmes. »

E E

Lemediacitoyen.com 

Lire aussi:
Prêts microfinances aux femmes, autonomisation ou dépendance ? Une analyse de Ganhi Stephane, économiste

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*