Avant les élections de 2020, ultimatum pour un cadre d’échange inclusif

|206 vues |
Pulcherie Gbalet (en orange) invite à une concertation incluant politiques et société civile. (LMC)

Alternative citoyenne ivoirienne (ACI) souhaite que les ivoiriens se parlent véritablement, afin que les élections en 2020 se tiennent dans un climat de paix. Cette organisation l’a signifié ce 11 mai 2019 à la mairie de Port-Bouet à Abidjan.

A l’occasion du lancement des activités de l’Alternative Citoyenne Ivoirienne, Pulchérie Edith Gbalet, présidente, a demandé un cadre d’échange inclusif avant les élections de 2020. Elle propose que ce cadre réunisse pouvoir, toute l’opposition et la société civile en vue de définir ensemble des conditions pour des élections paisibles.Elle a lancé une pétition, ce 11 mai, depuis Port-Bouet à Abidjan, pour que ceux et celles qui partagent cette proposition se manifestent par des signatures.


« La Côte d’Ivoire est malade, ce n’est plus une terre d’espérance. Alternative citoyenne ivoirienne, parce que nous voulons passer à une autre étape. Le dialogue social est en panne. L’objectif d’ACI est la paix et la démocratie, et nous proposons le cadre d’échange inclusif. C’est un cadre qui doit réunir le pouvoir, toute l’opposition, toute la société civile, pour dire, dressons ensemble le diagnostic sans fuyant de notre société. On réfléchit ensemble aux solutions et on les planifie. Nous allons lancer une pétition pour dire à qui de droit, combien d’ivoiriens sont en faveur de cette pétition concernant le cadre d’échange inclusif que nous proposons », a indiqué la présidente d’ACI, Pulchérie Edith Gbalet. Selon elle, le 15 juin prochain, son organisation va publier les résultats mensuels de la pétition.

 Le Professeur Amoa Urbain a prononcé la conférence sur le thème « Société civile et citoyenneté, enjeux et perspectives dans le contexte ivoirien ». Il a dépeint tous les maux de la société ivoirienne et souhaité qu’ACI vienne jouer sa partition dans la consolidation de la paix.

Par ailleurs, en marge de la cérémonie, l’ACI a honoré trois jeunes ivoiriens pour leur engagement citoyen. Ils ont reçu chacun un trophée dit « Prix ACI Espoir de la société civile ».  Ce sont Nesmon De Laure, Diane Douayé, et Gnamien Attounbé.

La rencontre a vu la présence de divers acteurs de partis politiques.

N’Dri Koffi

Lemediacitoyen.com

 

Lire aussi:
Inclusion financière, une appli pour augmenter le revenu des enseignants

Email


*