Boukary, artiste comédien,  faire  rire à tout prix

|152 vues |
Boukary
Lecomédien Boukary attend son public le 6 décembre au Palais de la Culture Bernard Dadié ( crédit photo: Gondwana City Production)

Le comédien Boukary anime son premier one-man-show à la 5e édition du festival Abidjan Capitale du rire. La scène est prévue le vendredi 06 décembre 2019 au palais de la culture Bernard Dadié. Portrait de celui qui a « forcé le destin » pour faire pouffer de rire le public à chaque apparition.

    À l’état civil, le comédien Boukary se nomme Gilles Kacou Romuald. Il est artiste comédien, humoriste, chanteur, auteur compositeur et parfois acteur de Cinéma. Pour lui, l’humour chez lui c’est inné.  «  C’est depuis le bas âge, depuis l’école primaire que les gens m’ont toujours trouvé drôle. Tant bien même que j’ai essayé de talonner ce talent, il ne m’a pas résisté », il, tout sourire.

        Frauder le bus pour se faire connaitre…

     Au début de sa carrière, sa première scène l’a marqué. Il se souvient. «   A l’époque, j’habitais à Gonzague (un quartier de la commune de port Bouët) et l’émission  »dimanche passion » de la chaîne nationale faisait un carton. J’ai appelé Gbi de Fer qui est mon patron afin de pouvoir passer à sa scène de théâtre dans l’émission. Il m’a demandé de passer afin d’être auditionné ».

     L’humoriste se souvient avoir marché de Port-Bouet à Yopougon. Là où devait avoir lieu l’audition. « J’arrive sur le lieu à 17h en retard alors que l’audition devait avoir lieu à 15h. Et plusieurs fois c’était ainsi, je ratais l’audition. Mais un jour,  il me demande de passer à l’essai à l’émission dans les locaux de la RTI (Radiodiffusion Télévision Ivoirienne) ».

      Cette fois, il  prévient son voisinage de son passage à la télévision. « J’ai fraudé le bus ce jour-là. Je suis arrivé à 5 minutes de l’enregistrement de l’émission.  Je n’ai pas été auditionné à nouveau, je ne suis donc pas passé à la télévision », se remémore-t-il.

               Sauvé in extrémis par un boubou

        Le vendredi suivant, il arrive encore en retard. Une fois de plus, il n’est pas  auditionné. « Cependant un comédien du nom de Weba Weba X qui a été auditionné et qui devait  jouer le rôle du marabout n’entrais pas dans son boubou. Alors il m’a été demandé de le remplacer moi qui entrais dans le boubou. Je devais juste mimer sans rien dire puisque je n’avais pas été auditionné, la production ne savait pas de quoi j’étais capable donc par précaution je devais juste mimer ».

       Lui qui avait tant rêvé  passer à la télévision après quatre tentatives,  ne s’est  pas tu comme  convenu. « J’ai donné la réplique et le public m’applaudissait à chaque réplique. C’est là que je joue le burkinabé pour la première fois et ma prestation a été appréciée de tous. Moi qui n’étais pas censé parler, j’ai forcé le destin. C’est ainsi que j’ai été retenu pour l’émission. C’est de là que tout est parti>>
       

      Son actualité, c’est le one-man-show au festival Abidjan Capitale du rire le 06 décembre prochain. Pour lui, «c’est énorme. C’est la première fois que je ferai ce genre de spectacle à Abidjan donc ça représente énormément pour moi. D’habitude je fais des one-man-shows pour des particuliers. Un spectacle pour moi où j’invite des gens à venir me voir uniquement sur scène c’est la première fois. C’est vraiment énorme pour moi ».

      Pour en arriver là, une sélection s’est faite au sein du Gondwana dont il est membre sur le critère de l’excellence.  » Ils me trouvent bon raison pour laquelle ils m’ont mis à l’affiche » renchérit-il.

      Il souhaite que le public s’attende à ce qu’il a l’habitude de voir lors de ses spectacles et à bien plus. Le regard qu’il porte sur l’humour ivoirien est que l’humour ivoirien est en bonne position en Afrique de l’ouest. Il s’exporte partout en Afrique francophone. Les humoristes ivoiriens travaillent énormément à son goût.
      En ce qui concerne ses perspectives pour 2020, Boukary  en dit peu  »Pour 2020 nous prévoyons énormément de choses, nous accomplirons  notre mission qui est de satisfaire le public et tout un tas de surprises que nous ne dévoileront pas ici ».

        Son regard sur  l’humour et la paix

      Cependant en ce qui concerne le rôle de l’humour pour des élections apaisées en 2020, il reste convaincu que ce sera le cas. Pour lui, comme ce fut le cas en 2010 où l’humour a rassemblé, a aidé à déstresser pour faire oublier un temps soit peu la crise. ‘‘En 2020, je pense que l’humour a son rôle à jouer. Un très grand rôle. Nous humoristes, devons écrire des sketchs, certes, dans le rire mais pour dire aux Ivoiriens de faire attention car les élections c’est juste l’expression du jeu démocratique.

        Vous voyez l’actualité sur les réseaux sociaux, c’est le fait que deux leaders opposés se sont rencontrés, se sont serrés les mains alors que la population est opposé à cause d’eux. Donc nous voulons dire à la population de ne pas s’entre-déchirer, d’aller voter dans le rire plutôt que dans la violence ».
    

         Son message à ses fans.  » Je les aime parce que grâce à eux, je suis moi, j’existe grâce à eux grâce à vous qui écrivez sur nous également. Je remercie énormément tous les fans de faire de moi ce que je suis aujourd’hui ». Et surtout il  invite tous à son spectacle le 06 décembre au palais de la culture d’Abidjan.

Delorès Pie

Lemediacitoyen.com

Lire aussi:
Médias, la digitalisation et l’image de l’Afrique au centre d’un colloque

Email


*