Entretien/Paulin Hié, plasticien, président ONG l’Art : « les artistes qui vivent de leur art ne sont pas nombreux »

|299 vues |
Paulin Hié pour une valorisation des acteurs de la culture (LMC)

A l’occasion de la fête de travail, lemediacitoyen.com donne la parole à  Paulin Hié , plasticien, président de  l’Ong l’art, association qui se veut promotrice  des arts et de la culture en Côte d’Ivoire. Il parle des conditions de rémunération dans cette catégorie de travailleurs.

 

Quelle alternative pour faire vivre les artistes de leur art ?

 Effectivement, les artistes qui vivent de leur art ne sont pas nombreux. Beaucoup sont ceux qui continuent de broyer du noir, qui continuent de se chercher. Pour ceux-là, nous voulons en tant que ONG l’Art, une plateforme de création d’espace œuvrer à la promotion de leurs œuvres. Au cours de nos différentes activités, nous essayons de les mettre en exergue. Ceux qui peuvent faire le sketch le font. Nous donnons la possibilité de montrer leur talent.

Comment expliquez-vous la difficulté de rémunération des créateurs, les plasticiens par exemple ?

La rémunération part du fait que les artistes plasticiens créent des œuvres et ils n’ont pas tout le temps l’occasion d’avoir de la clientèle. C’est ce qui fait leur difficulté. Quand l’artiste arrive à créer une œuvre et qu’il l’a vend, il n y a pas de problème.

N’est-ce pas les coûts jugés exorbitants des œuvres d’art qui expliquent cette mévente ?

De façon générale, les gens disent que les artistes ont des coûts élevés. Mais non. C’est le matériel. Il y a le temps qui est mis également dans la réflexion de la création.

Par Justice Vero

Lemediacitoyen.com

Lire aussi:
Interview exclusive/ Doumbia Kader, président de l’association  Victimes de Guillaume Soro (VGS) : « Je ne suis à la solde de personne »

Email


*