Fête de travail, Jean Yves Abonga Koutouan invite au rassemblement

|151 vues |
Jean Yves Abonga Koutouan prononçant son discours (DR)

L’Intersyndicale des Fonctionnaires de Côte d’Ivoire (IFCI) conduite par Jean Yves Abonga Koutouan a célébré sa première fête de travail ce 1er mai 2019.

 

Le Président de l’Intersyndicale des Fonctionnaires de Côte d’Ivoire (IFCI), Jean Yves Abonga Koutouan a relevé d’une manière générale les revendications transversales des travailleurs, à l’occasion des festivités du 1er mai de l’IFCI.

Il s’agit notamment de « La Réforme du Statut General de la Fonction Publique ; L’octroi effectif de l’indemnité de logement à certains personnels enseignants tels que les MESP, EPA, IFPBA  et MAEP ; La revalorisation des indemnités de logement, de l’allocation familiale à 10.000f par enfant et des autres accessoires de salaire ; La Suppression de certains impôts (ITS, CN) sur le salaire ; L’Instauration des journées sportives : L’Equipement et la réhabilitation des services publics ;L’octroi de l’indemnité de logement à tous les fonctionnaires qui n’y ont pas encore droit ».

 Il a par ailleurs énuméré deux aspects important que représente pour lui, cette journée dédiée aux revendications des travailleurs.

« Cette cérémonie de ce jour revêt pour moi deux symboles. Le premier est que l’IFCI célèbre pour la première fois, la solidarité des fonctionnaires, agents et contractuels de l’Etat.

Le second symbole est l’essence même de la célébration de la fête du travail. En effet, la Fête du travail,  célébrée de nos jours, tire son origine d’une part des combats de syndicats et des mouvements ouvriers pour obtenir la journée de huit heures, le 1er Mai 1886 à CHICAGO (ETATS UNIS).

Tout comme ces valeureux travailleurs américains qui  hier dans l’union et la solidarité ont arraché de haute lutte divers acquis, aujourd’hui également les fonctionnaires, agents et contractuels de l’Etat de Côte d’Ivoire, rassemblés autour de l’IFCI se doivent de maintenir et consolider la liberté de revendiquer un mieux-être ». A-t-il détaillé.

IL se félicite d’avoir obtenu en 20217  Le paiement du stock des arriérés ; L’intégration des agents journaliers à la fonction publique ; La bonification indiciaire de 100 et 150 points ; La révision de l’ordonnance portant régime de pension ; La levée d’interdiction des précomptes des cotisations au profit des structures syndicales ; »

Réitérant ses vifs remerciements au gouvernement ivoirien et au chef de l’Etat pour ces avancées notables. Le Président  IFCI n’a pas manqué de réaffirmer la disponibilité l’IFCI à accompagner le Gouvernement pour le bien être des travailleurs en jouant son rôle d’encadrement et d’éducation, appeler à la Solidarité, à l’Union et à la Responsabilité pour le rayonnement de l’action syndicale en Côte d’Ivoire, inviter le Gouvernement à accroitre ses efforts dans la création de l’emploi et de l’exhorter à poursuivre sa volonté de réintégrer les éducateurs sociaux dans la mise en œuvre dudit programme social.

Jean Yves Abonga Koutouan a émis le souhait de voir toutes les centrales syndicales rassemblées pour célébrer le 1er mai à l’unisson.

.

Marina Kouakou

Lemediacitoyen.com

Lire aussi:
Interview/Discours de haine, Prof Francis Akindes, sociologue, aux internautes : « N’ethnicisez pas le débat politique »

Email


*