FPI, Réconciliation avortée, Agnès Monnet  lâche Affi N’Guessan, les raisons profondes

|654 vues |
FPI, Réconciliation avortée, Agnès Monnet  lâche Affi N’Guessan, les raisons profondes
Agnes Monnet a démissioné de ses responsabilités auprès d'Affi Nguessan (DR)

Agnès Monnet, la secrétaire générale du FPI légal a déposé une lettre de démission auprès d’Affi N’Guessan. Ce, au lendemain de la conférence de presse sentencieuse à l’encontre de Laurent Gbagbo animée par ce dernier.

           

Agnès Monnet n’est plus la secrétaire générale du FPI, ni sa porte-parole encore moins la PCA du groupe la Refondation. Elle a démissionné de ces fonctions auprès d’Affi N’Guessan président légal du parti ce 24 mars 2019. Soit, au lendemain de la conférence de presse de l’ancien Premier ministre de Laurent Gbagbo.

« A l’analyse des différents communiqués rendus publics après ton séjour à Paris, je ne puis que faire le constat douloureux de l’échec de cette initiative mienne. En plus, ta dernière conférence de presse subséquente  vient compliquer le tableau en jetant la suspicion sur ma démarche », justifie-t-elle, entre autres, sa démarche.

Samedi, Affi N’guessan a prononcé des mots durs contre Laurent Gbagbo, insistant sur le fait qu’ « il n’est pas le président du FPI ».

Selon des informations, c’est avec Navigué Konaté que Mme Monnet  avait planifié le rendez-vous  de Bruxelles en passant par Emmanuel Aka. A en croire nos sources, Navigué Konaté et elle soutenaient le préalable de Laurent Gbagbo donné à Affi. C’est-à-dire la déclaration de renoncement à la présidence du parti. « Agnès Monnet n’a pas supporté la posture d’Affi. Il y a eu une tentative de la convaincre de rester, elle n’a pas cédé », note la source de Lemediacitoyen.com.

Justice Vero

Lemediacitoyen.com

Lire aussi:
Gel des comptes, Mesmin Comoé (sg Midd) réclame 10 milliards de dédommagement

1 Trackback / Pingback

  1. Focus/ FPI,   la  révolte  AFFI - Le Mediacitoyen.com

Email


*