La société civile annonce un plaidoyer pour l’amélioration des politiques publiques sur le changement climatique

 

    Les organisations de la société civile ont procédé à un plaidoyer pour l’amélioration des politiques publiques sur le changement climatique en vue de l’atténuation et de l’adaptation aux effets de l’érosion côtière et de la dégradation des aires protégées en Côte d’Ivoire.

    Les priorités dégagées par les 35 organisations sont : la signature du décret de création de l’Agence nationale de gestion intégrée du littoral (Anagil), la finalisation du processus d’adoption du nouveau code de l’environnement afin de l’avoir dans l’ordonnancement juridique national; les nouveaux enjeux écologiques comme les changements climatiques et la résilience des groupes vulnérables; la validation du plan national d’adaptation aux changements climatiques avec une prise en compte du genre et de l’inclusion.

    L’information a été donnée le jeudi 07 novembre 2023 lors d’une conférence de presse au siège de la Convention de la société civile ivoirienne (Csci) sis à Angré ce, en marge de la Cop28.

    Selon Oscar Gaguy, chef de projet Benkadi,  à la Cop28, certains engagements pleuvent sur une décision historique au sujet des dommages climatiques qui font l’objet d’une série d’annonces financières ou énergétiques.

« Les annonces faites depuis l’ouverture du Sommet sont pour beaucoup des engagements volontaires, certes vertueux, mais non contraignants. En parallèle, se tiennent de laborieuses et cruciales négociations pour obtenir une décision finale qui ait l’autorité d’un consensus entre près de 200 pays, sous l’égide des Nations unies. La Côte d’Ivoire y participe avec une délégation conduite par le vice-président de la République. », selon le chef projet.

    Il faut noter que, le gouvernement n’a pas priorisé la finalisation du plan national d’adaptation aux changements climatiques dans sa feuille de route 2023. Or ce plan une fois validé devrait prendre en compte le genre et l’inclusion dans la réponse d’adaptation.

    Au total 35 organisations de la société civile ivoirienne, partenaires au projet Benkadi, à travers ce « plaidoyer pour l’amélioration des politiques publiques sur le changement climatique en vue de l’atténuation et de l’adaptation aux effets de l’érosion côtière et de la dégradation des aires protégées en Côte d’Ivoire », suivent avec attention le respect des engagements en matière de gouvernance climatique depuis 2021.

Ruth Assoko

Lemediacitoyen.com 

 

Lire aussi:
Signature de contrat de prestation entre la CSCI et deux structures techniques : l’ANADER et l’ONEG

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*