Moralisation de la vie publique, 4 administrations ivoiriennes évaluées

    La Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance (HABG) a organisé un atelier de lancement de l’étude portant évaluation du système d’intégrité dans quatre administrations publiques en Côte d’Ivoire. C’était ce jeudi 14 avril 2022 à Abidjan Plateau. Ce, dans le cadre du projet « Bonne Gouvernance pour l’Accroissement des Investissements et de l’Emploi en Côte d’Ivoire ».

    « Les résultats de cette étude permettront de conduire une évaluation du système d’intégrité, c’est-à-dire, évaluer l’organisation, le système de gouvernance, le système de contrôle, les procédures de gestion de conformité, procédures comptables et financières dans les administrations concernées. Aussi ces résultats permettront de développer et de mettre en œuvre, les approches et outils de prévention de la corruption et des infractions assimilées », a expliqué le représentant du secrétaire général de la (HABG) dans son mot de bienvenue.

    De même, il a également ajouté que les résultats de cette étude permettront de renforcer le système de suivi et évaluation ainsi que les mesures coercitives et préventives des risques de corruption, d’infraction similaire, et de fraude dans les administrations concernées. Enfin, ils permettront le renforcement des capacités et des compétences des agents de la HABG et des agents des administrations cibles en matière de prévention de la corruption et des infractions assimilées.

    Par ailleurs, représentant l’Ambassadeur de la République fédérale d’Allemagne en Côte d’Ivoire, Benjamin Lark affirme que « L’Allemagne soutient la bonne gouvernance en Côte d’Ivoire dans certains secteurs clés, le secteur minier par exemple, les audits du Budget de l’état, la lutte contre la corruption et le blanchiment d’argent. Depuis 2020, la HABG est le partenaire principal pour la coopération allemande. C’est ainsi qu’aujourd’hui marque le début officiel de l’un des objectifs pour lequel la HABG a demandé le soutien de l’Allemagne. Le développement du système d’intégrité pour les administrations publiques. »

    Au terme des allocutions, Assy Emmanuel, représentant du président de la HABG a pour sa part signifié que « la HABG a pour mission d’évaluer périodiquement les instruments et les mesures administratives afin de déterminer leur efficacité dans le domaine de la prévention de la lutte contre la corruption, et contribue à la moralisation de la vie publique, à la consolidation des principes de bonne gouvernance. »

    Il faut le noter, La HABG va accompagner 4 administrations des secteurs tels le guichet unique du foncier et les services qui y sont attachés, la direction générale des douanes régie financière, la direction de la santé communautaire du secteur de la santé, la direction des concours du ministère de la fonction publique et de la modernisation de l’administration.

    Ces secteurs ont été sélectionnés sur la base de plusieurs critères, dont la volonté politique affichée par les premiers responsables de ces administrations, à améliorer la bonne gouvernance en leur sein. Ça s’étendra à d’autres administrations à l’avenir. L’atelier constitue la première étape d’une phase pilote du projet et a pour objectif de sensibiliser toutes les parties prenantes.

 

Lire aussi:
Portrait/ Conceptrice des « gilets orange», Pulchérie Edith Gbalet, plus de 15 ans d’engagement citoyen

Délorès Pie

 

Lemediacitoyen.com

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*