Réponse à la Covid-19, l’Ong Agis dresse son bilan : 29.450 masques distribués, 192 sites désinfectés… 

     Réponse à la Covid-19. L’ONG Association graine d’Ivoire santé (AGIS) et son  partenaire Prudential Belife Insurance ont donné une conférence bilan de fin de leurs actions de lutte contre la covid 19. La rencontre a eu lieu le 19 février 2021 à Abidjan. 

        Face à l’état d’urgence lié à la pandémie à coronavirus en Côte-d’Ivoire,  Ong Agis a mené des actions à travers son plan dénommé « riposte face à la COVID-19 ». Agis exerce dans la lutte contre les maladies respiratoires. Compte tenu du fait que la covid-19 présente des symptômes similaires à ceux des maladies respiratoires aiguës, c’est tout naturellement qu’elle s’y intéresse. Soutenue par Prudential Belife Insurance  à hauteur de 42 millions de F.CFA, L’ONG agis a mené plusieurs actions dans les villes d’Abidjan, Bouaké et Yamoussoukro.

        Il s’agit entre autre de la sensibilisation et de dons de masques de protection, de la désinfection et des dons de kits d’hygiène,  des dons de vivres. Agis a également renforcer les capacités des populations et offert des ateliers de formation sur la fabrication de savon liquide artisanal. Selon Sylla Aboubakar, président de L’ONG AGIS, « Au nombre des actions entreprises, nous avons sensibilisé sur la covid-19 dans les gares routières, apporté un appui au chu de treichville, fait des dons de vivres à la pouponnière de Dabou etc. »

       Au total c’est 51.158 dons, 17.000 personnes sensibilisées, 29.450 masques distribués, 192 sites désinfectés .

       Le  DGA de Prudential Belife Insurance Sébastien NGAMINI a salué les actions menées par Agis. Il a tenu à rappeler que c’est suite à un appel d’offre que agis a été retenu en raison de leur sérieux et leur professionnalisme .

       Les bénéficiaires, présidents d’associations, d’organisations non gouvernementales associées à ce projet ont dit leur gratitude à Prudential Belife Insurance.

Délorès Pie 

Lemediacitoyen.com 

Lire aussi:
Règlements à l’amiable en cas de viols, les regrets d’un chef de communauté

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*