Reportage/ Abidjan, ces « écolo »  préfèrent  le vélo

|224 vues |
Une dizaine d'amoureux du vélo ont paradé le 24 mai sur 4km à Cocody-Riviera. (LMC)

L’ONG  My Dream for Africa et l’ambassade des Etats Unis d’Abidjan ont organisé l’événement Bike to work le 24 mai à Cocody. Lemediacitoyen.com a interrogé des adeptes du vélo participant à la rencontre. Ils  motivent leur choix pour l’engin à deux roues.

 

Daouda Coulibaly est un passionné du vélo. Depuis 2011, il épouse la pratique.  Ce 24 mai, c’est avec enthousiasme qu’il répond à l’appel de l’ONG  My Dream for Africa (Mon rêve pour l’Afrique).

 « Je pratique le vélo depuis 2011, donc je suis venu participer car l’évènement est de taille. Il s’agit d’amener la population ivoirienne à utiliser le vélo pour aller au travail. L’usage du vélo est un facteur de rapprochement et de bonne santé. La pratique du vélo nous met à l’abri des maladies cardio-vasculaires et le vélo est un moyen écologique », indique-t-il devant l’esplanade de l’ambassade des Etats Unis.

 En effet, c’est en partenariat avec  l’ambassade que  cette ONG organise ce jour l’événement Bike to Work. Autrement dit, Au boulot à vélo. L’idée est d’encourager l’usage du vélo sur les trajets domicile-travail-domicile.

Comme Daouda Coulibaly, Paul Yeskoo, chargé d’affaires par intérim des USA  vit  une histoire fusionnelle avec son vélo. Depuis 27 ans, il ne quitte pas son joujou. « Je l’ai utilisé pour aller au travail à Helsiki, à Osaka, à Toronto, à Washington DC. A mon avis c’est très important d’utiliser le vélo », témoigne-t-il.

Le départ de cette petite promenade à vélo  débute devant l’ambassade des Etats-Unis jusqu’au carrefour Mel Théodore non loin du lycée américain. Une dizaine d’amoureux du vélo  parcourent  une distance de 4 km, en échangeant.

Ces participants au Bike to Work n’hésitent pas à expliquer  leur intérêt pour le vélo à Lemediacitoyen.com. « C’est bon pour la santé d’utiliser le vélo, pour perdre le poids, pour la respiration. Il y a de grand embouteillage à Abidjan et si de plus en plus de personnes utilisent les vélos, on aura moins de circulation. Il faut utiliser le vélo pour préserver l’environnement et lutter contre le réchauffement climatique. Les voitures sont nuisibles. Ce n’est pas seulement les pauvres qui doivent utiliser leurs vélos, c’est aussi les riches et les classes moyennes », précise Daniel Largenkamp, chargé des affaires publiques à l’ambassade.

Le 4ème adjoint au maire de Cocody, Odette N’Zi, a pris l’engagement au nom du conseil municipal, de promouvoir la pratique du vélo, et prendre l’engagement de s’associer à préparer la prochaine édition, pour que celle-ci soit grandiose et impacte le maximum de population. « Je participe à la course du vélo car cela fait partir de nos objectifs. C’est très agréable de faire du vélo, et cela contribue à maintenir l’équilibre au niveau de la santé et participe à lutter contre le réchauffement climatique », affirme, pour sa part, le président de l’ONG Bénévoles sans frontières, Richard Bilé.

L’ONG My Dream for Africa est une initiative du jeune ivoirien Andy Costa, journaliste écolo. Depuis une dizaine d’années, il fait la promotion du vélo comme comme un moyen alternatif non polluant. «  Bike to work  est une autre initiative qui se rajoute aux panoplies d’initiatives autour du vélo. Le vélo permet à la population d’être en bonne santé, nous faisons de la sensibilisation afin d’impacter les populations afin qu’elles sachent que le vélo est l’alternative de demain. Je remercie l’ambassade des Etats-Unis », se réjouit-il.

N’Dri Koffi

Lemediacitoyen.com

 

Lire aussi:
Environnement, Joseph Seka Seka dénonce les travers du secteur minier «  portant atteinte  aux intérêts des populations’’

1 Comment

Email


*