Sécurité sanitaire des aliments , les chercheurs invitent à une synergie

   Sécurité sanitaire des aliments. L’affaire de tous. Ainsi se résume la  rencontre d’échanges entre des journalistes, des chercheurs du Centre Suisse de Recherches Scientifiques en Côte d’Ivoire (CSRS) et ceux du consortium de recherches Afrique One-Aspire. L’activité a eu lieu à Abidjan-Cocody-Angré, le 11 juin 2021 . 

     cLa diarrhée, l’indigestion, le choléra… sont des maladies liées à l’alimentation.  La maladie ne mettant pas de différence entre le pauvre et le riche , elle est donc l’affaire de tous. Les chercheurs du Centre suisse de recherches scientifiques en Côte d’Ivoire ( CSRS ) et du consortium de recherches Afrique One-Aspire planchent alors pour la synergie. 

     Tendance de la sécurité alimentaire ,normes culturelles et le rôle des communautés surtout la femme sont les 3 panels autour duquel les échanges ont eu lieu le 11 juin 2021 à l’Institut Africain des Médias   à Angré Château.

     Pour le professeur Bassirou Bonfo  Directeur Afrique One-Aspire , « il est très important de mettre en place les règles de base passant par un contrôle pertinent.  Aussi bien du côté des consommateurs que celui du producteur ». Pour lui, le problème est que le secteur économique retient le plus l’attention que le secteur sanitaire. Il estime que la collaboration entre journalistes et scientifiques est plus que nécessaire. 

     Intervenant sur l’aspect culturel, Dr Koné Bognon, sociologue, fait cette observation. «  Il n’y a rien de mystique avec la non consommation de certaines nourritures », faisant allusion au totem. 

    À son tour, Dr Dindé Arlette Ola By, spécialiste en micro biologie et sécurité alimentaire interpelle. « Il faut toujours prendre soin des aliments que nous consommons car l’Afrique serait plus touchée par les maladies alimentaires  ».

    En ce qui concerne le 3e panel ,il s’est penché sur le rôle des communautés. Et de manière  spécifique sur les femmes. Selon Dr Adou Djane, « c’est sur la femme que repose la responsabilité de la sécurité alimentaire . De la conservation à la consommation en passant par la cuisson tout ceci revient à la femme », cette dernière s’occupant généralement du repas en Afrique . La rencontre avait pour thème : »Vers l’amélioration de la sécurité alimentaire en Afrique : données actuelles et voies à suivre ».  On en retient que la sécurité sanitaire des Aliments reste l’affaire de tous .

 Aïcha Ouedraogo 

Lemediacitoyen.com 

Lire aussi:
Concours génie en Herbe, un derby Facultés universitaires privées d’Abidjan-Université Félix Houphouët-Boigny le 5 juin 2021  

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*