Yop, femme tombée du balcon, le ministère de la femme parle de violence conjugale

    Serie feux sous couvre-feu. Le ministère de la Femme, de la famille et de l’enfant ne pèse pas ses mots. Il parle bien de violence conjugale au sujet de la femme tombée du balcon. Cela, dans un compte rendu d’une visite au domicile de la victime. 

     » Violences Conjugales🇨🇮 Mardi 21 avril 2020 – 

     Une délégation du ministère de la femme de la famille et de l’enfant conduite par le directeur de cabinet adjoint s’est rendue au domicile familiale de la survivante Jacky victime de violences conjugales.

     M. Doumbia Yacouba a au nom de la ministre Bakayoko-Ly Ramata a traduit le soutien et le reconfort du gouvernement à la victime ainsi qu’à sa famille. »

     En effet, tel est le message publié par le ministère de la Femme sur sa page Facebook. 

     Contrairement à la sortie du ministère , la veille, au matin, les avocats du mis en cause se plaignaient de la RTI. Ils reprochent l’enquête de voisinage menée par le média public . Et dont les résultats sont en défaveur de leur client. 

    De plus, rendant compte de sa mission sur le terrain, le Conseil national des droits de l’homme a produit un texte qui ne cite pas de témoignages du voisinage. 

   Ce qui est en déphasage avec le compte rendu vidéo des féministes arrivées aux premières heures aux côtés de la victime. 

     Toutefois, la victime, elle, affirme n’avoir pas été battue. Et le mis en cause ne reconnaît pas non plus l’avoir battue. Un témoignage en contradiction avec celui des voisins. 

    Pour rappel, l’affaire suit son cours après l’arrestation du concubin mis en cause. 

Lemediacitoyen.com 

 

Lire aussi:
Georgette Zamble-Balié, une femme au service des milieux ruraux et urbains

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*