Zonta International, 100 ans de lutte pour l’autonomisation de la femme

100 ans du Zonta international
Les zontanniennes ont célébré le centenaire en pensant bilan et perspectives (DR)

    Un siècle vient de s’écouler pour le Zonta International, créée le 8 Novembre 1919 aux Etats-Unis. Au cours de ces 100 années d’existence, cette association interprofessionnelle a contribué à l’autonomisation de la femme. Ceci, à travers le service et le plaidoyer à la scolarisation de la jeune  fille et à la lutte contre les violences faites aux femmes. Conformément au principe de la célébration éclatée dans le  monde, le Zonta club d’Abidjan a célébré simultanément cet événement vendredi 8 novembre 2019  dans trois localités ivoiriennes.

    Depuis 100 ans, le Zonta International s’investit pour l’autonomisation de la femme.  L’organisation, créée aux Etats-Unis par  Marian de Forest, membre influente du mouvement progressiste des femmes, entend contribuer au développement et à l’épanouissement de la femme suivant une hiérarchisation bien déterminée. Le club d’Abidjan, crée en 1969 a continué dans cette dynamique en  finançant et en  accompagnant de nombreuses actions pour améliorer le cadre de vie des femmes. Il contribue à lutter pour l’alphabétisation de la jeune fille. De même que pour  fournir une éducation de base et développer les économies locales avec les associations de femmes.

      Pour cet anniversaire, trois localités ivoiriennes ont brillé. Il s’agit notamment de Divo,  d’Akandjé et principalement de  Cocody . Dans cette commune d’Abidjan, 100 taxis communaux aux couleurs du Zonta  mobilisés  ont paradé.  A la Mairie de Cocody, la secrétaire d’Etat auprès du Ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant, chargée de l’Autonomisation des Femmes, Mys Belmonde Dogo a ouvert officiellement les festivités et lancé la caravane avec 100 ballons dans les airs..

Le mot de la présidente

        Au cours de la cérémonie solennelle au Palm club de Cocody, en présence des autorités administratives et coutumières, la marraine de l’événement, Assetou Gon Coulibaly à travers sa représentante Olga Danho, a félicité le Zonta Club d’Abidjan pour le travail abattu. Elle a aussi exhorté les membres de ladite association à continuer sur le sentier de la  sensibilisation pour la scolarisation de la jeune fille et  l’autonomisation de la femme.

        Dans son allocution, la gouverneure du District 18 Me Yvonne Kouloufoua estimé que cette célébration du centenaire revêt un caractère important dans la mesure où « elle constitue une preuve de notre attachement à cette mission ».  Même son de cloche pour la présidente du Zonta club d’Abidjan Me Christine Nanou Adou ; car pour elle,  ce jour est non seulement une fête, mais surtout l’occasion de faire le bilan et de présenter les perspectives et les orientations à mettre en œuvre ou à atteindre dans les années qui se succéderont.

célébration éclatéee
Un célébration éclatée dans trois localités pour la partie ivoirienne (DR)

      Ce fut l’occasion pour le zonta club d’Abidjan de rendre un grand hommage à tous ses partenaires qui ont contribué d’une façon ou d’une autre, à la réalisation de ses projets et également à ses pionnières. Plusieurs diplômes de remerciements leur ont été offerts, à cet effet. Une mention spéciale  a également été faite aux  illustres disparus pour lesquels les zontiennes ont eu une pensée très émue ce jour.  

 

Daniel Susper

Lemediacitoyen.com

Lire aussi:
Autonomisation des femmes, l’engagement des leaders religieux, un indicateur de performance

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*