Académie politique, 30 jeunes femmes à la conquête de la science politique 

   Académie politique pour une participation politique des femmes. Surtout participation de qualité. C’est le but poursuivi par l’Academie politique des femmes. La deuxième promotion constituée de 30 femmes entame sa rentrée académique. Une cérémonie de lancement a eu lieu le samedi 17 juillet 2021 à Abidjan-Cocody. Retour sur quelques temps forts. 

      Pour cette édition, le programme s’adresse à 30 femmes sélectionnées à l’issue d’un appel à candidatures. L’un des temps forts notables de la cérémonie d’ouverture reste les allocutions. A cet effet, l’initiatrice, Carelle Laetitia Goli explique les enjeux.  Selon elle, ce programme a  vu le jour en raison de la sous représentativité des femmes dans les assemblées élues et les instances de décision. « Nous en sommes à la deuxième promotion, l’essai de la première promotion s’étant avéré concluant. » s’est exprimé Carelle Laetitia Goli.

Académie politique

     Puis d’ajouter. «  Ce programme est dédié principalement à la science politique. Les académiciennes seront formées à la maîtrise des médias, de l’État, des idéologies politiques, la République, la démocratie, comprendre le fonctionnement de l’État etc.»

     Pour sa part,  Magloire N’Dehi, Chef de Bureau de la fondation Friedrich Neumann pour la liberté renchérit.

Académie politique

     « les femmes s’occupent plus de l’éducation des enfants que les hommes. Elles sont majoritairement engagées dans les secteurs essentiels, la santé, la production agricole. Cependant très peu s’intéressent à la politique. Ce programme qui vise à renforcer les capacités des jeunes femmes en leadership et en politique vient à point nommé pour intéresser mais aussi former les femmes à la chose politique. »

       Le Lancement de la 2e promotion de ce  programme politique à l’endroit des femmes a eu lieu à Abidjan au siège du Conseil National des Droits de l’homme de Côte d’Ivoire (CNDHCI). En effet, Namizata Sangaré présidente du Conseil est la marraine de ladite promotion.

Académie politique

     Par ailleurs, Alexandra Azaud experte au Conseil National des Droits de l’Homme a animé une conférence inaugurale sur l’état de l’engagement politique des femmes en Côte d’Ivoire.

     Il faut en outre , noter la mobilisation de jeunes femmes leaders à cette activité. 

  Délorès Pie 

Lemediacitoyen.com 

Lire aussi:
Loi quota, une organisation invite les femmes politiques à un sursaut 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*