Agro-écologie, JVE insiste pour le retour à l’agriculture paysanne

  Les Jeunes Volontaires pour l’Environnement Côte d’Ivoire ( JVE-CI ) , ont organisé l’activité COP in m’y City, en prélude à la COP 26. La rencontre a eu lieu à l’université Félix Houphouët Boigny d’Abidjan-Cocody les 12 et 13 septembre 2021. Elle s’est déroulé autour du thème l’agro écologie, moyen de résilience  au changement climatique.

   Selon les organisateurs, c’est à travers diverses actions menées et résultats obtenus dans quelques départements de Côte d’Ivoire , qu’ils concluent à une importance et utilité des fertilisants paysanne sur le sol et l’environnement.

  En effet, selon eux, l’agro écologie paysanne protège les plantes, les arbres , les sols et l’eau. Ils contribuent ainsi au ralentissement de l’échauffement climatique et L’érosion.  » Aussi, ayant fait appel aux pays voisins qui fabriquent des fertilisants naturels sans chimique, tel que le Burkina Faso, nous avons pu noter différents produits naturels de fertilisants et de pesticides utilisés dans des localités qui ont donné des résultats », indique JVE. Qui cite par exemple :  5 sacs de 120kg/ sac de maïs produits par l’association Noname et 9 sacs et demi  de 120kg de maïs produit par l’association Abeleba. Cela, grâce aux fertilisants bio BOKASHI et MICRO-ORGANISMES EFFICACES et un insecticide naturel APPICHI.

  Avec ces résultats, JVECI incite les agriculteurs et cultivateurs à revenir à l’ancienne méthode qui est l’agriculture familiale. Au détriment des intrants chimiques de synthèse, qui favorisent le changement climatique.

Aïcha Ouedraogo 

Lemediacitoyen.com 

Lire aussi:
Scrutin présidentiel, Lider dénonce un désordre juridique

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*