Alphabétisation à Anono (Cocody) Unesco et Nestlé ensemble pour augmenter les chances des femmes 

    Aphabétisation. L’analphabétisme est un handicap qui touche plusieurs pays africains. Malheureusement , la Côte d’Ivoire en fait partie. Ce phénomène bien évidemment ne laisse pas le gouvernement et bon nombre d’acteurs indifférents. Ceux-ci ont donc mis en place un projet d’alphabétisation des couches sociales n’ayant pas eu accès à une éducation de base.

    Ainsi, le lancement de la phase 4 de ce projet a eu lieu lors de la journée internationale de l’alphabétisation, le mercredi 08 septembre 2021 à Cocody Anono.

     C’est dans une ambiance festive que les femmes commerçantes de la commune de Cocody Anono, appelées affectueusement « les mamies Maggi » ont célébré cette journée internationale de l’alphabétisation.

      Samba Assetou , la représentante des femmes commerçantes alphabétisées dans la commune de Cocody n’a pas manqué de manifester sa joie de savoir lire, écrire et compter puis a montré sa gratitude à toutes ces personnes qui de près ou de loin ont contribué à la réalisation du projet d’alphabétisation.

       Nzi Odette représentante du maire de Cocody, salue l’initiative du projet de l’alphabétisation des adultes également les acteurs internes et externes qui ont rendu cela possible. Le projet était à Yopougon, cependant le maire Jean Marc Yacé a tenu à ce qu’il soit reproduit également à Cocody précisément à Anono car Cocody comprend 13 villages et tous n’ont pas accès à l’alphabétisme.

     Pour la représentante du DG de Nestlé CI Sacko, « c’est une fierté pour Nestlé d’être parmi les acteurs de cette phase 4 de l’alphabétisation du district d’Abidjan, participant ainsi à l’autonomisation de la femme. »

 Anne Lemaistre représentante résidente de l’UNESCO a signifié que ce projet a pour initiative de faire baisser de 30% le taux d’alphabétisme chez les femmes. « Un autre défi de ce secteur demeure la collecte des données statistiques réelles afin d’apprécier les avancées réalisés et les défis restants. De plus l’UNESCO a pour mandat international la coordination de l’agenda éducation 2030 , qui est de veiller d’ici 2030 à ce que tous les jeunes et une proportion considérable d’adultes, hommes et femmes sachent lire, écrire et compter. » A-t-elle martelé. 

    Aussi la représentante de la Première Dame de Côte d’Ivoire Aïssatou Cissé dit soutenir le projet dans le but de réduire le taux d’analphabétisme en Côte-d’Ivoire . « Car 40% de la population ivoirienne de plus de 15 ans est analphabète. Le taux est plus élevé au niveau des femmes à 85% . Cependant elle encourage et salue tout les partenaires qui luttent pour l’autonomisation et l’alphabétisation de la femme. » a-t-elle avancé. 

Mariétou Koné Ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation a signifié que le thème  est l’alphabétisation pour un établissement centré sur l’humain et vise à réduire la fracture numérique. Faire ainsi de la lutte contre l’analphabétisme sa priorité. L’état ivoirien est très fier de ce projet qui va réduire la fracture numérique.

      Cette cérémonie s’est terminée par la remise de smartphones aux femmes méritantes dans le but de les encourager et amener les autres à y participer. Ensemble nous ferrons de l’alphabétisation une priorité.

Aïcha Ouedraogo 

Lemediacitoyen.com 

Lire aussi:
Travailleurs à domicile avant même Covid-19, ils donnent un autre sens au télétravail (reportage photos)

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*